22ème anniversaire de la visite de Nelson Mandela à Paris - Déclaration de Laurent Fabius (7 juin 2012)



"Le 7 juin 1990, la France accueillait Nelson Mandela.

Je me souviens combien l’émotion des Français était forte à l’heure de recevoir à Paris celui qui avait été libéré trois mois plus tôt des chaînes portées durant plus de 27 ans.

Symbole de la fierté d’un peuple, emblème de la résistance au racisme et au régime honni de l’apartheid, Nelson Mandela pouvait ressentir l’écho et l’adhésion de la France au combat qu’il n’avait cessé de mener pour la liberté, pour les Droits de l’Homme et pour la dignité.

Un an avant l’abolition de l’apartheid, animé par la force de ses convictions et de son engagement, cet éternel combattant de la liberté et de l’égalité des droits poursuivait inlassablement le même dessein : la réconciliation de son peuple, le retour de l’Afrique du Sud dans la famille africaine et au sein de la communauté des nations, la construction d’une démocratie et d’un destin retrouvé.

Vingt-deux ans après ce voyage historique, auquel avait répondu en 1994 la visite du président Mitterrand en Afrique du Sud, notre attachement et notre respect pour Nelson Mandela n’ont pas faibli. Ils se sont enrichis d’une responsabilité nouvelle, celle de la fidélité aux valeurs auxquelles cette personnalité hors du commun a consacré sa vie. Forts de cette conscience partagée, Français et Sud-Africains doivent œuvrer ensemble pour relever les défis du 21ème siècle.

C’est l’ambition qui nous anime en cette date anniversaire, à laquelle je suis d’autant plus sensible que le combat contre l’apartheid a été l’un des premiers et constants engagements de ma vie."