Stages

Trouver un stage au Danemark depuis la France

Contacter les organismes suivants :

Association internationale des étudiants en sciences économiques et commerciales (AIESEC)
14, rue de Rouen
75019 Paris
Tél. : 01 40 36 22 33

Association française pour les stages techniques à l´étranger (AFSTE)
Campus Jallard- 81 Route de Teillet
81013 ALBI cedex 09
Tél. : 05 63 49 31 09

Service des Echanges et des Stages Agricoles dans le Monde (SESAME)
6, rue de la Rochefoucault
75009 Paris
Tél. : 01 40 54 07 08

Stages européens Leonardo da Vinci

Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ)
101 Quai Branly - 75740 Paris cedex 15
Tél. : 01 44 49 12 00
Courriel

Il existe également d’autres CIDJ dans tous les départements. Leurs coordonnées sont disponibles en ligne.

Association Pour l’Emploi des Cadres (APEC) (les services sont gratuits et ouverts aux jeunes diplômés à la recherche d’un premier emploi).

Stage auprès du service économique de l’Ambassade de France au Danemark ou des services d´Ubifrance

Ces services accueillent deux ou trois stagiaires par an. Les éléments déterminants pour le choix des stagiaires est la connaissance du danois (ou d’une langue scandinave) et de l’anglais. Les profils recherchés sont surtout des candidats ayant suivi un cursus économique, financier, juridique (droit des affaires) ou commercial, de niveau Bac+3 au minimum.

Stages au Danemark auprès d’entreprises ou d’administrations danoises

La recherche d’un stage au Danemark est un exercice difficile. La majorité des entreprises ou administrations danoises exige des candidats la connaissance partielle du danois ou d’une langue scandinave (la connaissance d’une langue scandinave permet de se faire comprendre dans tous les pays scandinaves) et la maîtrise parfaite de l’anglais.

Pour faciliter votre recherche de stage, vous trouverez ci-dessous une liste de différents sites internet d’entreprises ou d’administrations danoises.

Stages au Danemark auprès d’entreprises françaises

Si vous souhaitez effectuer un stage auprès de filiales d’entreprises françaises au Danemark, votre demande de stage doit de préférence être présentée directement aux maisons-mères. Veuillez noter que la maîtrise de l’anglais et la connaissance du danois (ou, au cas échéant, d’une langue scandinave) sera certainement exigée.

Pour faciliter votre recherche de stage, vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive d’entreprises françaises implantées au Danemark. Il faut consulter leur site internet pour obtenir des informations quant aux possibilités de stages.

Le service économique de l’Ambassade de France au Danemark dispose également d’une liste d’entreprises françaises ayant une implantation au Danemark.

Veuillez trouver ci-dessous la liste (non exhaustive) des sociétés françaises implantées au Danemark :

Air France Alcatel Alcatel Alsthom Alcatel Space Industries S.A Alsthom S.A
Ascom Monetel Atoglas S.A Automobiles Citroën Bacou S.A Bite AB
Bonduelle Bostik AB Brandt S.A Bull Bureau Veritas S.A
Canal + Cap Gemini Cartier International B.V Citroën Coates Lorilleux
Colas Compagnie Financière Michelin Crédit Agricole Indosuez Décathlon Dégremont S.A
DIM S.A Dollfus-Mieg Co Elf Atochem SA Elf Lubrifiant Engelhard-Clal
Essilor International Euro RSCG International SA France Telecom G.T.I.E (Compagnie Générale de travaux et d’Ingéniérie Electricité) GEMPLUS
GEMS Global One Communications Holding BV Groupe Danone Groupe Moulinex Groupe Primagaz
Groupe Schneider SA Hypred SA Image SA Jager Jeune SA Jet World-Wide SA/Chronopost International
Kremlin SA La Parmentière Lacie Group SA Lafarge SA Le carbone-Lorraine
Lectra Systemes S.A Legrand SNG L’Oréal Louis Vuitton Malletier Lyreco
Matra Nortel Communication Mazars Guerard Merial OTV Parfums Christian Dior
Pasteur Mérieux MSD Pebeo Pechiney World Trade Pernod Ricard Promosalons
Publicis R.Bourgeois SA Remy Associés Réseau Tradimar Rhodias SA
Rhone-Poulenc Rorer Royal Canin SA S.A Louis Dreyfus Cie S.C.R.A.S SAF
Saint-Gobain SANOFI Scanglas A/S Schneider Electric SA SEB SA
Sollac Usinor Ste Chardin Val d’Or Synthelabo Groupe Total SA (filiale Hutchinson) Trigano
Ubi Soft SA Vent du Nord Verrerie cristallerie d’arques J.G Durand Cie

Le volontariat international en entreprise ou dans l´administration (V.I.E ou V.I.A.)

Le V.I.E. permet aux entreprises françaises de confier à un jeune ressortissant de l’espace économique européen, âgé de 18 à 28 ans, une mission professionnelle (rémunérée) à l’étranger durant une période modulable de 6 à 24 mois.

Pour en savoir plus :

La protection sociale des stagiaires au Danemark

Source : CLEISS

Les obligations en matière d’assujettissement

Les assurances nationales

Il existe au Danemark un régime unique de sécurité sociale qui couvre, en principe tous les résidents de la même façon, quel que soit leur revenu professionnel ou leur statut.

Les stagiaires ne bénéficiant pas d’un régime de protection sociale spécifique, tous les stagiaires résidant au Danemark relèvent donc du régime universel de protection sociale.

Les assurances sociales nationales au titre de la résidence offrent les prestations des assurances maladie, maternité, vieillesse, invalidité et prestations familiales.

Est considérée comme "résidente" au Danemark (au sens des lois relatives à la sécurité sociale), toute personne résidant de façon licite dans ce pays.

Cependant, sont considérées comme telles, les personnes partant s’installer et travailler au Danemark (activité salariée ou non salariée) et les personnes qui résident dans un autre État de l’Espace économique européen mais qui exercent leur activité professionnelle au Danemark.

Les assurances complémentaires liées à l’activité

Parallèlement au système national lié à la résidence, il existe un régime d’assurance sociale complémentaire qui vise uniquement la personne qui exerce une activité.

Ce régime s’applique également aux stagiaires et selon qu’ils sont salariés ou non salariés, ils ne sont pas soumis aux mêmes dispositions quant à l’obligation d’affiliation aux assurances complémentaires.

Les régimes sociaux qui sont liés à l’exercice d’une activité sont ceux des indemnités journalières de maladie et de maternité, de l’assurance chômage, de la pension complémentaire "ATP", et de l’assurance contre les accidents du travail.

Par ailleurs, l’article 1er, Partie 1, de la loi portant sur les accidents du travail prévoit que toute personne qui est engagée dans une activité rémunérée ou comme "assistante" non rémunérée pour le compte d’un employeur afin de mener à bien un travail permanent, temporaire ou occasionnel au Danemark, est assurée contre les risques générés par les accidents du travail, à condition qu’une relation de travail ou un lien professionnel existe entre le travailleur et l’employeur.

C’est la Commission nationale des accidents du travail qui statue, suivant une liste de critères particuliers, en matière de détermination de l’existence éventuelle d’un lien de subordination.

Lorsque le lien de subordination est établi, l’employeur est tenu de se conformer aux dispositions légales en matière d’assujettissement.

L’employeur satisfait à cette obligation en contractant :

  • une assurance contre les accidents du travail auprès d’une compagnie d’assurances,
  • une assurance contre les maladies professionnelles auprès du Fonds des maladies professionnelles.

Les cotisations

Les assurances maladie, maternité, invalidité-vieillesse (pension sociale) et prestations familiales sont financées par l’impôt au Danemark.

La pension complémentaire liée au salaire (pension ATP) est financée au moyen de cotisations.

Cependant, il existe pour le versement de telles cotisations une condition de durée de temps de travail : la durée minimum mensuelle du travail doit être au moins égale à 39 heures par mois.

Montant : la cotisation ATP s’élève à 270 DKK (36,45 €) par mois (un tiers à la charge du salarié et deux tiers à la charge de l’employeur).

Cette cotisation n’est due que pour les stages rémunérés.

Important : l’assurance chômage n’est, au Danemark, pas obligatoire mais volontaire. Tous les travailleurs âgés de seize à soixante-sept ans peuvent, sur la base du volontariat, s’affilier à une caisse de chômage. La cotisation est à la seule charge du travailleur. Son montant varie d’une caisse d’assurance chômage à l’autre. Comptez environ 60 Euros/mois.

Voici la liste des principales caisses :

S’agissant des accidents du travail, l’employeur, et lui seul, cotise auprès de caisses d’assurances privées agréées, pour l’ensemble de ses employés, qu’ils soient rémunérés ou non. Les taux de cotisations varient en fonction des risques liés à l’activité de l’entreprise.

Enfin, depuis le 1er janvier 1994, les travailleurs salariés doivent verser une contribution au marché du travail qui s’élève à 8 % de la totalité du salaire.

Les stagiaires non rémunérés ne sont redevables ni de cette contribution au marché du travail, ni de la cotisation ATP mentionnée ci-dessus.

Mise à jour : janvier 2014

PLAN DU SITE