Accès rapide :

Orientations françaises pour l’action internationale des collectivités territoriales

Proposer une stratégie de l’État concernant les orientations de la coopération décentralisée et, de manière plus générale, l’action extérieure des collectivités territoriales peut paraître une mission à la fois bien ambiguë et bien ambitieuse.

Bien ambiguë parce que la Constitution française consacre l’autonomie de gestion des collectivités territoriales, parce que la loi, depuis 1992, et avec encore plus de force la loi dite Thiollière de 2007 leur reconnaissent compétence et liberté pour nouer des liens de coopération avec d’autres autorités locales étrangères.

Bien ambitieuse aussi parce que cette coopération est extrêmement diverse, tant dans ses thématiques, les acteurs qu’elle mobilise, que dans ses géographies.

Il y a en France un consensus très fort sur le rôle complémentaire de l’État et des collectivités territoriales en matière de relations internationales, facilité par une forte tradition de dialogue entre l’État et les associations nationales d’élus.

C’est dans cet esprit qu’a été menée l’élaboration de ce document.

Ce panorama de la coopération décentralisée permet au lecteur de mieux la connaître et de mieux la situer. La France est, en effet, le premier pays à proposer un Atlas de la coopération décentralisée qui recense les actions diverses de ses collectivités dans les pays du monde et contribue aussi à l’élaboration d’un Atlas européen que la Commission européenne amis en chantier.

Ce document s’inscrit aussi dans une volonté poli- tique forte que la France défend, depuis plusieurs années, de reconnaissance internationale du rôle des autorités locales dans les politiques de développement, de l’importance de la gouvernance locale dans les Objectifs du millénaire pour le développe- ment. Il souligne le formidable outil que constitue la coopération décentralisée à la fois par l’apport technique qu’elle offre, mais aussi par le message politique d’amélioration de la gouvernance et de démocratie locale qu’elle porte.

En Europe, la France a été très active pour que progresse la place des autorités locales dans les politiques de développement, aussi bien au Conseil européen, en particulier pendant la présidence française, qu’au Comité des régions et au Parlement européen.

Il semble que vous ne disposiez pas d'un plugin de lecture de fichier PDF.
Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF - (1.7 Mo).

Consulter et télécharger :

Doc:Orientations françaises pour l’action internationale des collectivités territoriales - Brochure complète , 1.7 Mo, 0x0
Orientations françaises pour l’action internationale des collectivités territoriales - Brochure complète - (PDF, 1.7 Mo)
Doc:French Guidelines for the International Action of Local Authorities - English version , 1.2 Mo, 0x0
French Guidelines for the International Action of Local Authorities - English version - (PDF, 1.2 Mo)

 


©MAE/DCP - Photos couverture  : en haut à gauche ©AFD/Christien Audibert ;
en haut à droite ©Christine Lievin / Ville de Paris ;
en bas à gauche ©Jérôme Duplan ; en bas à droite ©AFD.

 

Mise en ligne : 16.09.10


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014