Accès rapide :

Coopération économique

La dénomination de service de Coopération économique est attribuée, à partir de l’automne 1948, à la première division de la direction générale des Affaires économiques, financières et techniques, créée par décret du 17 juillet 1945.

Le service est d’abord chargé des questions relatives aux organisations économiques internationales et aux négociations avec les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l’Union française. Il traite des questions relatives à l’aide américaine dans le cadre de l’European Recovery Program, fait office de délégation française de l’OECE, dont le siège est à Paris, puis reprend, à partir de 1955, le dossier CECA, auparavant de la compétence d’un service Allemagne-Autriche, démantelé.

Les compétences du service de Coopération économique s’articulent autour de trois axes : grandes conférences consacrées au commerce international (produits de base et questions tarifaires dans le cadre du GATT et participation française aux nouveaux organismes tels que le FMI) ; coopération européenne dans le cadre de l’OECE puis de l’OCDE ; coopération et intégration européennes qui, nées avec le plan Schuman, connaissent un développement considérable à la suite des traités instituant la CECA, la CEE et la CEEA.

La série comprend un petit fonds de papiers Jacques Bruneau, sous-préfet détaché au service de Coopération économique, spécialement chargé de l’Union française (1952-1958).

Instrument de recherche :

Répertoire numérique dactyl., par Pierre Fournié.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014