Accès rapide :

Lutte contre l’épidémie d’Ebola - Envoi de renforts sanitaires français en Guinée (4 septembre 2014)

Déclaration conjointe des ministères des affaires étrangères et du développement international et des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

En réponse à l’appel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, et Marisol Touraine, ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, amplifient l’aide de la France dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola en envoyant un contingent d’experts sanitaires et médicaux en Guinée.

Annick Girardin, secrétaire d’État chargée du développement et de la Francophonie, se rendra dans les prochains jours en Guinée pour exprimer l’engagement de la France dans la lutte contre l’épidémie.

Le gouvernement français mobilise ainsi une vingtaine de réservistes de l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (épidémiologistes, réanimateurs, infectiologues, médecins de santé publique), qui se relaieront pendant les trois prochains mois en Guinée pour accompagner les autorités et les équipes sanitaires locales. Cinq experts français partiront dès demain à Conakry. Ces volontaires viennent compléter la contribution budgétaire aux besoins exprimés par l’OMS, annoncée lors du conseil des ministres du 27 août.

Depuis le début de l’épidémie, la France est fortement mobilisée pour lutter contre le virus Ebola en Afrique de l’Ouest, à travers ses instituts de recherche (en particulier l’INSERM et l’Institut Pasteur, qui ont identifié l’épidémie dès son origine et contribuent activement au diagnostic et à la surveillance de la maladie) et ses experts médicaux (qui appuient la prise en charge des malades, le contrôle de l’épidémie et la formation des personnels, aux côtés des organisations humanitaires locales, françaises et internationales).

Laurent Fabius et Marisol Touraine saluent l’engagement des professionnels de santé, des chercheurs et des humanitaires français qui luttent chaque jour, depuis de nombreux mois, pour soigner les malades du virus et faire reculer l’épidémie d’Ebola. Les ministres restent particulièrement attentifs aux conditions d’intervention des ONG sur le terrain.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016