Accès rapide :

La gouvernance mondiale de la sécurité alimentaire

Le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) constitue la principale plateforme internationale émettant des recommandations politiques en matière de sécurité alimentaire et de nutrition. C’est un élément central du Partenariat mondial pour l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition lancé en juin 2008.

Les crises alimentaires de 2007 et 2008 ont constitué des éléments déclencheurs en faveur d’une profonde réforme de la gouvernance mondiale de la sécurité alimentaire et de la nutrition. Initialement comité technique de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (OAA/FAO), le CSA s’est ouvert en 2009 à une large palette d’acteurs. Il intègre désormais des membres de la société civile, du secteur privé et d’autres organisations internationales afin d’aborder la sécurité alimentaire de manière multisectorielle.

La France siège au bureau du CSA depuis deux ans et pour les deux prochaines années. Elle a été l’un des artisans principaux de la réforme et de la création du Groupe d’expert de haut niveau (HLPE) sur la sécurité alimentaire et la nutrition. Elle soutient le rôle du CSA de coordination au niveau mondial, de maintien de la cohérence des politiques et d’appui aux activités nationales et régionales sur la sécurité alimentaire et la nutrition. Le groupe tient une session plénière par an et rend compte à la Conférence de l’OAA/FAO ainsi qu’à l’Assemblée générale des Nations unies (AGNU) par l’intermédiaire du Conseil économique et social.

Exemple de succès du CSA

Les membres du CSA ont négocié et adopté en mai 2012 les directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale (VGGT) qui constituent une avancée majeure dans le domaine de la gouvernance foncière.

Pour en savoir plus :

Mise à jour : mai 2014


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014