Accès rapide :

Genre et développement

L’autonomisation économique et sociale des femmes et l’égalité entre les femmes et les hommes constituent un socle fondamental du développement durable.

Investir dans les droits fondamentaux des filles et des femmes, favoriser leur accès aux ressources, aux opportunités économiques et au leadership politique et social, constitue un levier pour la croissance économique, la lutte contre le dérèglement climatique et permet d’asseoir les bases de sociétés plus justes et équitables.

Des avancées réelles ont été réalisées ces vingt dernières années. Davantage de filles sont scolarisées et plus de femmes ont une activité professionnelle. Elles sont élues, briguent des mandats législatifs, occupent des postes de responsabilité et investissent la sphère décisionnelle politique et économique.

Beaucoup de pays ont avancé sur le chemin de l’égalité en créant des mécanismes et des institutions chargés de lutter contre les inégalités de genre, en adoptant des lois en faveur de l’égalité et en mettant en place des stratégies de lutte contre les discriminations à l’encontre des femmes. Les femmes disposent désormais, dans de nombreux pays de législations qui protègent leurs droits, leur assurent l’égalité sur le marché du travail ou pour l’accès à la propriété.

Pourtant, ces avancées restent inégales d’une région ou d’un pays à l’autre. Ainsi, même lorsque sont mis en place des dispositifs de lutte contre les inégalités de genre, dans la pratique, les femmes demeurent moins favorisées que les hommes. Les stéréotypes de genre à la source de ces inégalités demeurent ancrés dans les représentations sociales. Et au rythme auquel les relations de genre évoluent, il faudrait encore 150 ans pour atteindre l’égalité.

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) n’ont été atteints qu’à hauteur de 40%. Aujourd’hui l’Agenda pour le développement durable pour 2030, reconnaît l’égalité femmes-hommes comme un facteur clé pour la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) par l’adoption d’un objectif spécifiquement dédié à l’autonomisation des filles et des femmes (Objectif 5) ainsi que par l’insertion de la dimension genre à l’ensemble des ODD.

A l’aube de l’Agenda 2030, la pauvreté revêt un visage féminin : près de 70% des personnes pauvres dans le monde sont des femmes. Lorsque survient une catastrophe, elles en sont les premières victimes : le risque de décès lors d’une catastrophe naturelle est 14 fois plus élevé pour les femmes et les enfants (chiffres UNISDR). Plus de 70% des personnes décédées suite au tsunami en Asie étaient des femmes (chiffres UNFPA).

Les effets néfastes du changement climatique influent de manière conséquente sur le quotidien des femmes des pays en développement. Par leur implication bien plus importante dans les secteurs de la sécurité alimentaire, de l’agriculture, de la santé, et de l’énergie, ainsi que de leurs responsabilités dans les corvées d’eau et de la collecte de bois, les conséquences du dérèglement climatique telles que la sécheresse, la désertification, et les fortes précipitations deviennent pour elles un lourd fardeau à gérer au détriment de leurs activités rémunératrices, de leur éducation ou de leur santé. Ce sont en effet leurs conditions et les rôles qu’elles assument dans la société qui accroissent leur vulnérabilité et amoindrissent grandement leurs capacités d’adaptation et de résilience.

Consciente de ces défis, la France inscrit l’égalité femmes-hommes comme pivot de son action internationale. Défendre l’égalité femmes-hommes dans le développement et la solidarité internationale et faire de la « diplomatie des droits des femmes » l’une de ses priorités, ne sont pas seulement une question d’efficacité ou de redevabilité, ce sont des valeurs universelles que la France porte. C’est une question d’éthique politique que la France promeut dans son plaidoyer international.

Mise à jour : 08.02.2016

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016