Accès rapide :

Santé - Journée mondiale de lutte contre le paludisme (Abidjan, 25 avril 2015)

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le paludisme et de la clôture de la campagne nationale de distribution de moustiquaires, Mme Annick Girardin, secrétaire d’Etat chargée du développement et de la Francophonie, s’est rendue cet après-midi à Port-Bouët. Elle y a rencontré Mme Raymonde Goudou Coffie, ministre ivoirienne de la santé et M. Mark Dybul, directeur du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Dans un pays où le paludisme demeure la première cause de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans, cette campagne permettra d’assurer une couverture universelle en moustiquaires pour prévenir de nombreuses contaminations.

« Au-delà du drame social et humain qu’il représente, le paludisme est un véritable frein au développement. C’est un fléau qu’il nous faut combattre sans relâche et avec tous les moyens. La France est un acteur majeur de la lutte » a notamment déclaré Annick Girardin.

Avec 16 % des efforts mondiaux, la France est le 2ème financeur de la lutte contre le paludisme, à travers ses contributions multilatérales et son action bilatérale. La France soutient également la recherche, en particulier à travers l’institut de recherche pour le développement et l’nstitut Pasteur.

La France s’engage aux côtés du Fonds mondial pour la prévention et le traitement des pandémies mais aussi pour renforcer les systèmes de santé, axe central de cette lutte. Elle contribue également à l’accélération de la mise sur le marché de produits innovants et adaptés aux contextes des pays du sud grâce aux programmes d’UNITAID (tests diagnostiques rapides, traitement du paludisme sévère ou chimioprévention saisonnière).

A l’échelle mondiale, la carte du paludisme se rétrécit. Les progrès ont été remarquables, notamment en Afrique, où l’on observe une baisse de la mortalité de 54% depuis les années 2000. Mais les défis restent considérables, dont celui de la résistance à certains antipaludiques ou encore de l’impact du dérèglement climatique, qui pourrait, dans certaines zones, favoriser le développement ou la résurgence de la maladie.

Pour en savoir plus

- Climat - Développement - Déplacement de Annick Girardin en Côte d’ivoire, au Burkina Faso et au Niger (25-28 avril 2015)


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016