Accès rapide :

La place de la France dans le tourisme mondial

La place de la France dans le tourisme mondial en 2012 et 2013

Chiffre global du tourisme mondial et classement de la France

Le tourisme mondial a augmenté de 5,1 % en 2013 par rapport à 2012, pour atteindre 1,087 milliard d’arrivées, et les destinations européennes se sont inscrites dans cette croissance (+ 5,6 %).

La France a conservé en 2013 sa position de première destination mondiale avec 84,7 millions d’arrivées. Toutefois, sa part relative dans le tourisme mondial est sur une baisse tendancielle, comme d’autres pays d’Europe au profit de pays de la zone Asie-Pacifique.

Recettes du tourisme international dans les cinq premiers pays

Si la France est la première destination mondiale, elle se situe en troisième position en termes de recettes du tourisme international (42,2 milliards d’euros) derrière l’Espagne (45,5 milliards d’euros). Les deux premiers pays européens sont toutefois loin derrière les États-Unis (105,1 milliards d’euros).

La part relative de la France en 2013 s’inscrit en baisse, au niveau mondial comme au niveau européen (respectivement - 0,2 point et - 0,3 point par rapport à 2012) du fait notamment de l’augmentation des recettes des États-Unis et de l’Espagne.

Dépenses du tourisme international des cinq premiers pays émetteurs

En termes de dépenses touristiques à l’étranger, la France se classe à la sixième place en 2013, à 31,9 milliards d’euros. En 2013, les dépenses à l’étranger des touristes russes, à 40,2 milliards d’euros, ont continué à fortement augmenter (+ 24,9 % par rapport à 2012, en dollars US).

Les dépenses des touristes chinois ont progressé davantage encore (+ 26,1 % par rapport à 2012, en dollars US). La Chine conforte ainsi sa place de leader en termes de dépenses touristiques à l’étranger, les dépenses à l’étranger des touristes américains et des touristes allemands s’inscrivant seulement en progression légère.

Dépense journalière des touristes selon la zone de résidence

Sous l’effet du poste transport, la dépense moyenne par nuitée s’accroit de façon naturelle avec l’éloignement de la zone de résidence. Ainsi, la dépense journalière en France est la plus élevée pour les Brésiliens (108 euros par nuitée), les Japonais (84 euros) et les touristes venant d’Océanie (90 euros). Toutes zones de provenance confondues, la dépense par nuitée s’établit à 62 euros en 2012, en croissance de 3,8 % par rapport à 2011.

Date de mise à jour : 30 septembre 2014.
Sources : Organisation mondiale du tourisme et DGCIS.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014