Accès rapide :

Volontariat

L’engagement constitue l’un des fondements de la vie associative et chaque année, plusieurs milliers de français se mobilisent pour participer à des actions de développement et de solidarité partout dans le monde, selon des modalités différentes et sur des périodes variant de quelques semaines à plusieurs années.

Le président de la République a relevé à l’occasion de son discours de clôture des Assises du développement et de la solidarité internationale la contribution des volontaires au développement. Il a réaffirmé la volonté des pouvoirs publics d’encourager ces démarches d’engagement citoyen et solidaire.

L’appui au volontariat constitue pour le ministère des Affaires étrangères un élément de sa stratégie visant à mieux associer les citoyens à la politique de développement et à favoriser la mobilisation de la société civile. Ces objectifs figurent dans le relevé de conclusions du Comité interministériel de la coopération internationale et du développement de juin 2009 et ont été repris dans le document cadre de coopération au développement (PDF) en 2011.

Cette approche témoigne d’une relation active entre les pouvoirs publics et les associations au service des objectifs partagés de développement, de lutte contre la pauvreté et les inégalités et de renforcement des sociétés civiles. Elle concourt également aux politiques visant à favoriser la mobilité des jeunes et contribue à l’éducation au développement.

Pour porter et accompagner le développement des différentes formes d’engagement solidaires et volontaires à l’international et renforcer la qualité des interventions, les pouvoirs publics et les associations sont engagés dans une approche partenariale inédite.

En 2009, la charte commune au Volontariat international d’échanges et de solidarité (PDF) (VIES) était signée à Matignon par les pouvoirs publics et une quarantaine d’associations. Elle constitue la pierre angulaire sur laquelle se construit la relation entre le ministère des Affaires étrangères et les associations de volontariat.

Cette dernière définit les grandes familles de volontariat international correspondant à différentes pratiques :

· Le Volontariat d’initiation et d’échange (VIE) concerne majoritairement les jeunes et toute personne vivant un premier engagement dans la solidarité internationale sur un temps relativement court (séjour d’étude, chantier de solidarité…) ;

· Le Volontariat d’échange et de compétences regroupe les personnes en activité ou à la retraite qui se mobilisent sur des missions de développement sur des temps également relativement courts (congés solidaires, associations de seniors…) ;

· Le Volontariat de solidarité internationale (VSI) permet de s’engager sur un temps long sur une mission d’intérêt général dans le domaine de la coopération au développement et de l’aide humanitaire. La loi relative au contrat de VSI encadre ce type d’engagement (loi n°2005-159).

La charte énonce par ailleurs les valeurs communes partagées par les associations et les volontaires qu’elles mobilisent : respect des droits, des cultures et des besoins, partenariat et réciprocité dans la mise en œuvre des projets de développement, valorisation de l’engagement volontaire, prise en compte des acteurs les plus défavorisés…

Parallèlement était créée, sur la base de l’Association française des volontaires du progrès, la plateforme France Volontaires. Cette dernière associe les pouvoirs publics, les collectivités territoriales et le monde associatif (ONG, mouvements de jeunesse et d’éducation populaire, organismes de formation et d’information…) et porte la dynamique collective initiée par la signature de la charte.

Son objet est de mieux faire connaître et reconnaitre la richesse et la diversité des différentes formes d’engagement, de renforcer la concertation et les échanges entre acteurs, de favoriser la structuration et le développement du secteur et de contribuer à l’innovation et à l’amélioration de la qualité.

France Volontaires est également une organisation d’envoi de volontaires et, en tant que membre fondateur de l’Agence du Service Civique, contribue au développement de cette nouvelle forme d’engagement à l’international.

(Mise à jour : 11.04.13)

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014