Accès rapide :

Programmes associés

Les programmes scientifiques internationaux de l’UNESCO

Leurs points communs :

  • mettre les sciences au service de l’amélioration des conditions de vie des hommes
  • gestion intégrée
  • coopération internationale
  • aide en faveur des Pays en développement (PED) et en faveur des Pays les moins avancés (PMA)
  • développement durable et économique
  • harmonie entre les milieux naturels et les habitants
  • tentative d’élimination de la pauvreté
  • tentative de diminution des risques naturels

Programme Hydrologique International (PHI)

Programme intergouvernemental de coopération scientifique de l’UNESCO concernant les ressources en eau, il permet aux Etats membres d’améliorer leur connaissance du cycle de l’eau et par là même de mieux gérer et mettre en valeur leurs ressources en eau.

Le Programme Hydrologique International a pour but d’améliorer les bases scientifiques et technologiques sur lesquelles peuvent se fonder des méthodes de gestion rationnelle des ressources en eau, respectueuses de l’environnement.

Programme sur l’homme et la Biosphère (MAB)

Le Programme MAB est un projet interdisciplinaire basé sur la recherche et le renforcement des capacités dans le but d’améliorer les relations entre les gens et leur environnement global. Lancé au début des années 70, le programme sur l’homme et la biosphère a pour principale mission de réduire la perte de biodiversité par des approches écologiques, sociales et économiques. Il utilise son réseau mondial de réserves de biosphère comme un outil d’échange des connaissances, de recherche et de surveillance, d’éducation et de formation, et est un défi pour les responsables politiques.

Consulter le site du MAB France

Voir aussi : Portail Education au développement durable (Terra Project)

Programme international des géosciences (PICG)

Lancé en 1972, sous le nom de programme international de corrélation géologique, pour faciliter la coopération entre géologues, le programme international des géosciences vise essentiellement à rassembler des scientifiques du monde entier et à renforcer l’interaction, en particulier entre pays développés et pays en développement, par des travaux de recherche en commun, des réunions et des ateliers.

Commission Océanographique Intergouvernementale (COI)

La COI, établie en 1960, fournit un mécanisme de coopération mondiale en matière d’étude de l’océan et sert de coordination entre les organismes et programmes des Nations Unies qui traitent des affaires marines. La Commission a pour but de promouvoir la coopération internationale et de coordonner les programmes de recherche et de formation afin d’accroître les connaissances relatives à la nature et aux ressources des océans et des zones côtières. La Commission Océanographique Intergouvernementale doit aussi aider à appliquer ces connaissances à l’amélioration de la gestion, à la protection du milieu marin et au processus de prise de décisions par ses Etats membres.

Site en version anglaise uniquement

Lire 26ème Assemblée générale - 22 juin/5 juillet 2011

Programme International pour les Sciences Fondamentales (PISF)

Établi en 2005, le PISF veut souligner l’importance de la recherche et de la formation en sciences fondamentales dans tout pays, quelque soit son niveau actuel de développement. Sa stratégie est de promouvoir des réseaux régionaux ou inter-régionaux, ainsi que les partenariats Nord-Sud, dédiés au développement conjoint des capacités de formation scientifique et de recherche. En partenariat avec les états membres, leurs universités et les institutions internationales, le Programme International pour les Sciences Fondamentales veut soutenir les approches interdisciplinaires des problèmes complexes menant au développement durable des pays, en les adossant à des formations solides dans les sciences fondamentales.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014