Accès rapide :

Soutien financier

L’UNESCO n’est pas une agence de financement. Son budget limité est consacré à la mise en oeuvre de ses activités de programme.

Cependant, il existe un programme dit "programme de participation" qui peut, dans certains cas très restreints, offrir un soutien financier.

La Commission française pour l’UNESCO, quant à elle, n’a pas vocation à octroyer des subventions.

Le Programme de participation

Elément du programme et budget biennal de l’UNESCO, ce programme constitue l’un des moyens employés par l’Organisation pour atteindre ses objectifs, en participant à des activités menées par des Etats membres ou des organisations ou institutions, dans ses domaines de compétence. Il constitue un complément aux activités planifiées de l’Organisation et un facteur de développement de la coopération multilatérale, notamment en ce qui concerne le rôle des commissions nationales.

La priorité est donnée aux projets des pays en développement et aux pays en transition ; les pays membres du CAD /OCDE sont invités à limiter leurs demandes et à les réserver pour des activités de développement en faveur des pays les moins avancés et des pays en développement.

Les demandes sont présentées au Directeur général par l’intermédiaire des commissions nationales pour l’UNESCO.

Les projets doivent être en rapport étroit avec les activités prioritaires de l’Organisation,et notamment celles concernant les femmes, les jeunes, l’Afrique et les pays les moins avancés. Il ne s’agit pas de financer la réalisation de projets mais d’apporter une participation limitée à quelques initiatives de qualité qui ont besoin de ce complément pour être mises en oeuvre.

Le nombre de projets qu’un pays peut soumettre est actuellement de 10. Pour la France comme pour les pays de l’OCDE, le nombre des requêtes reste naturellement très limité (2 ou 3), ce qui permet d’accroître le montant des ressources qui pourraient être allouées aux demandes des pays les moins avancés.

Si une aide financière n’est malheureusement pas possible dans la plupart des cas, un appui moral peut être obtenu. Il est alors important de demander le patronage de l’Organisation par le biais de la Commission française.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014