Accès rapide :

Nations unies - Session spéciale du conseil des droits de l’Homme sur Boko Haram (1er avril 2015)

La France salue l’adoption à l’unanimité à Genève le 1er avril d’une résolution du conseil des droits de l’Homme des Nations Unies condamnant les actes odieux commis par le groupe terroriste Boko Haram.

Le conseil appelle la communauté internationale à soutenir les Etats victimes de Boko Haram, souligne la nécessité de respecter les droits de l’Homme dans la lutte contre le terrorisme et demande au haut-commissariat aux droits de l’Homme d’établir un rapport sur les violations commises par Boko Haram afin de contribuer à la lutte contre l’impunité.

De nombreux civils, en particulier des femmes et des enfants, ont été massacrés, enlevés et enrôlés de force par Boko Haram. Les responsables devront répondre de leurs actes devant la justice.

La France se tient aux côtés du Nigéria et des États du bassin du lac Tchad engagés dans la lutte contre le terrorisme.

PLAN DU SITE