Accès rapide :

Nations unies - Q&R - Extrait du point de presse du 3 novembre 2016

Q - Le Comité des Nations Unies sur les droits de l’enfant a estimé que les gouvernements de la France et du Royaume-Uni ne se sont pas montrés à la hauteur de leurs obligations en vertu de la Convention relative aux droits de l’enfant dans la façon dont ils ont géré la situation des enfants vivant dans le camp de migrants de Calais. Avez-vous une réaction ?

R - Partie à la convention internationale des droits de l’enfant et à ses trois protocoles, la France est très vigilante quant au respect sur son territoire des droits des enfants.

Je vous renvoie aux déclarations du ministère de l’Intérieur concernant la situation à Calais et l’accueil de mineurs isolés au Royaume-Uni.

PLAN DU SITE