Nations unies - Candidature de la France à la commission des Nations unies chargée de la lutte contre les stupéfiants (13 mars 2017)

A l’occasion de l’ouverture à Vienne de la soixantième réunion annuelle de la commission des stupéfiants des Nations unies, la France rappelle qu’elle est candidate pour un nouveau mandat pour la période 2018-2021.

La commission des stupéfiants est une commission fonctionnelle du conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC), dont la mission est d’assurer la mise en œuvre des conventions internationales sur le contrôle des drogues. A l’exception du mandat 2008-2010, la France a été continuellement membre de cette commission depuis sa création en 1946. En matière de politique de lutte contre les drogues, la France promeut une approche fondée sur une réduction conjointe de l’offre et de la demande de stupéfiants, le respect des droits de l’homme et la promotion de la coopération internationale.

Durant le mandat actuel, nous avons plus mis l’accent sur la prévention. Nous souhaitons, pour les années 2018-2021, poursuivre les efforts de la communauté internationale sur ce thème, s’agissant notamment d’une meilleure prise en compte des aspects sociaux et sanitaires du problème des drogues dans l’élaboration des politiques publiques. La France milite pour l’accessibilité des médicaments, la lutte contre les trafics de drogue, ainsi que la promotion de politiques de prévention fondées sur la recherche, l’évaluation et les preuves scientifiques.

La France continuera d’œuvrer en faveur du maintien de la cohésion et de l’unité de la communauté internationale dans la réponse au problème de la drogue.

PLAN DU SITE