Accès rapide :

La promotion du multilinguisme au niveau international

La promotion du français dans les organisations internationales

La France partage avec l’ensemble de la communauté francophone la responsabilité de l’usage et de la diffusion de la langue française dans les instances internationales et dans la vie internationale au sens large.

Avec le soutien de ses partenaires francophones, la France est notamment à l’origine de la mention dans la Résolution A/RES/69/321 du 11/09/2015 de l’Assemblée Générale des Nations Unies de la nécessité pour les Secrétaires généraux des Nations unies de maîtriser plusieurs langues.

La contribution de la France et de l’OIF à la diffusion internationale du français, au-delà de l’action des instances de concertation francophones, revêt également un caractère opérationnel, comme l’atteste la méthode d’apprentissage en milieu militaire En avant. Ce projet pédagogique vise à faciliter l’accès de personnels francophones à des postes de responsabilité et de commandement et à renforcer le multilinguisme à travers l’usage du français dans les opérations de maintien de la paix.

La Conférence ministérielle de la Francophonie précédant le Sommet de la Francophonie d’Antananarivo (26-27 novembre 2016) a adopté une Résolution en faveur du renforcement de l’usage du français dans la vie internationale à l’occasion du 10eme anniversaire de l’adoption du Vade-mecum relatif à l’usage de la langue française dans les organisations internationales.

Les actions pour la promotion du français en Europe

Le ministère des Affaires étrangères et du développement international a élaboré un programme spécifique en faveur du multilinguisme et du français en Europe. Ce programme s’articule autour de deux axes :

  • une politique de promotion du français auprès des instances européennes : le Plan pluriannuel d’action pour le français dans l’Union européenne. Depuis 2003, avec l’aide de l’OIF, 60 000 fonctionnaires européens ont ainsi été formés au français.
  • une politique de promotion du plurilinguisme et du français au sein des systèmes éducatifs européens.

La politique du ministère des Affaires étrangères et du développement international en faveur de la promotion du plurilinguisme et du français dans les systèmes éducatifs européens s’appuie sur :

  • un plan de renforcement du plurilinguisme dans l’Union européenne qui vise à accompagner les partenaires de la France dans l’introduction d’une 2ème langue vivante pendant la scolarité obligatoire et de consolidation des dispositifs d’enseignement bilingue francophones dans le secondaire et le supérieur ;
  • l’introduction de certifications françaises telles que le Diplôme d’étude de langue française (DELF scolaire) dans les pays de l’Union européenne ;
  • la formation des enseignants de et en français portant notamment sur les technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE) et la valorisation du français comme langue de l’Europe.

Afin de consolider le statut de langue de travail du français dans les institutions européennes et multilatérales, la France exerce sa vigilance sur le critère de la maîtrise du français dans le recrutement des cadres, sur l’existence de dispositifs de traduction, sur l’utilisation du français dans les documents et les sites officiels et sur l’obligation de parler français pour nos ressortissants.

La France a pris récemment plusieurs initiatives, en association avec plusieurs partenaires, et notamment l’OIF :

Ces documents visent à relancer la dynamique francophone dans les institutions européennes en termes de redéfinition des équilibres linguistiques, dans une démarche inclusive, en lien avec la promotion du multilinguisme et des valeurs qui y sont associées.

Pour en savoir plus :

Mise à jour : décembre 2016


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2017