Accès rapide :

Bilan du Conseil Affaires étrangères de l’Union européenne (Bruxelles, 10 février 2014)

Thierry Repentin, ministre délégué chargé des affaires européennes, a participé à Bruxelles au conseil Affaires étrangères de l’Union européenne. Parmi les sujets à l’ordre du jour, on peut retenir les décisions suivantes relatives à la RCA et à l’Ukraine :

- République centrafricaine  : les ministres ont pris la décision d’établir l’opération baptisée EUFOR RCA, qui apportera un appui à la sécurisation de la zone de Bangui en vue de passer le relais aux forces africaines. Il appartient désormais aux Européens d’annoncer prochainement les modalités de leur participation à cette opération. Le conseil a en outre confié le commandement de cette opération européenne au général de division français Philippe Pontiès. Lire les conclusions du Conseil

- Ukraine : les ministres ont rappelé leur demande d’un arrêt des violences et l’urgence du dialogue en vue d’une solution politique pacifique. Ils ont demandé aux autorités de respecter les libertés fondamentales des citoyens ukrainiens et se sont dit prêts à réagir promptement en cas de détérioration de la situation sur le terrain. Les Etats membres ont également marqué la disponibilité de l’Union européenne, en lien avec les institutions financières internationales et en fonction des réformes qui seront accomplies, à aider l’Ukraine à surmonter ses difficultés économiques.

- République centrafricaine - Propos de Thierry Repentin à l’issue du conseil Affaires étrangères (Bruxelles, 10/02/2014)

"Il n’y a pas eu de long débat aujourd’hui sur la Centrafrique, à juste titre, puisque le cheminement se fait naturellement et que nous avons toujours l’objectif de déployer des troupes européennes en Afrique en mars prochain."

- Ukraine - Propos de Thierry Repentin à l’issue du conseil Affaires étrangères (Bruxelles, 11/02/2014)

"Sur l’Ukraine, il a été décidé, dans le texte qui a effectivement été longuement discuté, d’insérer une perspective de sanctions."

- Suisse - Propos de Thierry Repentin à l’issue du conseil Affaires étrangères

"C’est en tout cas un grand regret, le résultat de ce vote, évidemment. Un pays qui fait la grande majorité de son commerce international avec l’Union européenne, qui vote contre la libre circulation des travailleurs, cela a quelque chose d’assez paradoxal. Je crois que ce n’est pas un vote qui est dans l’intérêt même de la Suisse."

- Participation de Thierry Repentin au Conseil Affaires générales (Bruxelles, 11 février 2014)


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014