Accès rapide :

Communiqué de F. Cuvillier, G. Fioraso et T. Repentin - SHIFT²RAIL : une initiative européenne pour développer l’innovation technologique ferroviaire (16 décembre 2013)

La Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mme Fioraso, le Ministre délégué chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, M. Cuvillier, et le Ministre délégué chargé des Affaires européennes, M. Repentin, se réjouissent de l’adoption ce jour par la Commission européenne de sa proposition visant à créer au niveau européen une initiative technologique conjointe dans le champ de l’innovation ferroviaire, reconnaissant ainsi le caractère stratégique de ce secteur pour la compétitivité européenne.

Les trois Ministres placent de grands espoirs dans cette nouvelle initiative public-privé - dénommée SHIFT²RAIL - qui permettra de développer dans les années à venir ces nouvelles technologies vitales pour conserver le leadership mondial de l’industrie ferroviaire française et européenne. L’innovation dans ce secteur est d’autant plus importante qu’elle est porteuse d’emplois et qu’elle contribue à rendre le transport ferroviaire toujours plus attractif pour tous. Shift2Rail complètera les initiatives technologiques conjointes existantes ou en cours d’adoption dans les autres secteurs.

Le Gouvernement français sait combien les enjeux de compétitivité et d’internationalisation sont aujourd’hui des défis majeurs pour les entreprises françaises - notamment les PME - et pour les universités et centres de recherches. Avec des activités de R&D générées à hauteur de plus d’un milliard d’euros au cours des prochaines années - conjointement financées par l’Union européenne et par l’industrie, SHIFT²RAIL sera un instrument incontournable pour relever ces défis dans le champ de l’industrie ferroviaire.

Les trois Ministres se félicitent également de l’engagement financier sans précédent de grands groupes français à l’instar d’Alstom et de Thales en faveur de cette initiative.

Ils se réjouissent de la présence de nombreux acteurs français, dont la SNCF et Faiveley, au cœur d’un important travail de préparation technique coordonné par l’UNIFE, l’Association Européenne de l’Industrie Ferroviaire. Enfin, ils encouragent plus que jamais l’ensemble des acteurs du territoire à participer à la mise en œuvre de ce nouveau programme qui devra au préalable faire l’objet d’un accord politique au niveau du Parlement européen et du Conseil des 28 ministres européens des Transports.

Porteuse de fortes ambitions pour toutes les initiatives technologiques conjointes, la France continuera de soutenir fortement ce projet d’avenir, comme elle l’a fait sans relâche au cours des derniers mois.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014