Accès rapide :

L’état de la science sur le climat

A la suite du 4ème rapport d’évaluation de 2007, le premier volume du 5ème rapport d’évaluation sur les éléments physiques relatifs au changement climatique a été publié le 27 septembre 2013. Les conclusions scientifiques du GIEC sont sans appel : le réchauffement du système climatique est sans équivoque et le GIEC qualifie d’extrêmement probable (plus de 95 % de chance, alors que cette probabilité s’élevait à 90 % en 2007 et à 66 % en 2001) le rôle des activités humaines dans l’augmentation des températures moyennes depuis le milieu du XXe siècle.

- Les principaux messages du 5e rapport du GIEC (volume 1)

Comprendre le changement climatique

La compréhension du système climatique se fonde sur des observations, des études théoriques et des modélisations. Comparé au quatrième rapport d’évaluation, des observations plus détaillées et l’amélioration des modèles climatiques précisent et renforcent l’attribution du changement climatique à des causes humaines.

Les modèles climatiques n’ont cessé d’être améliorés depuis le quatrième rapport d’évaluation.

Quatre scénarios, ou profils représentatifs d’évolution des concentrations de gaz à effet de serre, d’ozone et de précurseurs des aérosols (Representative Concentration Pathways -RCP), sont utilisés pour réaliser des projections climatiques. Ils correspondent à quatre trajectoires d’émissions - de plus en plus élevées - de gaz à effet de serre tout au long du 21ème siècle.

Mise à jour : 18.11.13

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014