Accès rapide :

Side event du groupe pilote sur les financements innovants (22 juin 2012, Rio Centro convention center)

La France a organisé, en marge de la Conférence de Rio+20, un événement de haut niveau consacré aux « financements innovants au service du développement durable ».

Comme le Président de la République l’a exprimé avec force lors de son intervention à la Conférence de Rio + 20, la France est favorable à la mise en place d’une taxe sur les transactions financières dont une partie des revenus sera affectée à la solidarité internationale et au développement durable.

Secrétaire Permanent du « Groupe pilote sur les financements innovants », La France promeut activement la mise en place de tels financements innovants pour le développement. Complémentaires des flux d’aide publique traditionnels, ces financements sont indispensables pour contribuer à l’atteinte des objectifs de développement fixés par la communauté internationale compte tenu des besoins croissants.

Notre engagement s’est matérialisé par la mise en place d’une taxe de solidarité sur les billets d’avion en 2006 (près d’un milliard d’euros reversés à UNITAID et au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme depuis lors) et par une contribution d’1,3 Md euros à la Facilité Internationale pour la Vaccination (IFFIm).

Les retours d’expérience de l’événement de haut niveau ont permis de mettre en lumière les initiatives en cours grâce auxquelles 6 Mds€ de ressources ont pu être levées depuis 2006 pour financer le développement. Cet événement avait aussi pour objet de discuter des mécanismes de financement disposant d’un fort potentiel pour un changement d’échelle : en particulier la taxe sur les transactions financières et les mécanismes de marché adossés aux émissions de CO2.

La forte mobilisation des pays et des organisations partenaires a permis de faire de cet événement, qui a réuni 200 personnes environ, une réussite. Celle-ci vient conforter les ambitions de la France qui continuera de promouvoir le rôle des financements innovants du développement dans les enceintes multilatérales.

S’y sont en particulier exprimés : le sous-Secrétaire Général des Nations Unies, M. Jomo Kwame Sundaram, le Ministre du Développement international norvégien, M. Heikki Holmas, la Ministre du Développement international finlandaise, Mme Heidi Hautala, le Ministre de la Coopération au Développement belge, M. Paul Magnette, la Présidente d’honneur d’Oxfam, Mme Mary Robinson, la Présidente de la Commission Développement du Parlement européen, Mme Eva Joly, le Commissaire européen à l’Environnement, M. Janez Potočnik, le Directeur du Département Europe du Ministère des Relations Extérieures brésilien, M. Santiago Mourão, le Directeur général adjoint de la mondialisation français, M. Jean-Marc Châtaigner, et l’Ambassadeur de France au Brésil, M. Yves Edouard Saint-Geours.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014