Accès rapide :

Communiqué de Philippe Martin et Thierry Repentin - Paquet Énergie-Climat 2030 (22 janvier 2014)

Paquet Énergie-Climat 2030 : propositions de la Commission européenne

Philippe Martin, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie et Thierry Repentin, ministre délégué aux Affaires européennes prennent acte de la proposition publiée aujourd’hui par la Commission européenne en faveur de la politique énergie-climat à l’horizon 2030. Ce paquet énergie-climat 2030 succédera au cadre en vigueur jusqu’en 2020 qui prévoit de réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre, de porter à 20 % la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique européenne et de réaliser 20 % d’économies d’énergie.

La Commission a en particulier proposé aux États membres de réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre européennes d’ici 2030. C’est l’objectif que le président de la République avait appelé de ses vœux dès la première Conférence environnementale en 2012 et qu’il a réitéré à de nombreuses reprises. Cet objectif est en cohérence avec la trajectoire nécessaire pour réduire d’un facteur 4 nos émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050.

Par ailleurs, Philippe Martin et Thierry Repentin ont pris connaissance avec intérêt de la proposition de la Commission européenne visant à renforcer la régulation et l’efficacité du système d’échange de quotas d’émissions, principal instrument de la politique climatique de l’Union européenne.

Enfin, Philippe Martin se félicite de la volonté d’afficher un objectif européen d’énergies renouvelables en 2030 dans la consommation énergétique de l’Union européenne, conformément au courrier qu’il avait adressé en décembre dernier à la Commission européenne avec ses homologues allemand, autrichien, belge, danois, irlandais, italien et portugais. Cet objectif laisse à chaque pays la responsabilité de se fixer un objectif conforme à ses ambitions et à la trajectoire de son mix énergétique.

Philippe MartiN et Thierry Repentin tiennent à souligner que ces engagements ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de soutien au développement des énergies renouvelables sont essentiels :

  • pour donner un signal à long terme aux acteurs de l’énergie et aux investisseurs pour engager pleinement la transition énergétique européenne ;
  • pour crédibiliser l’engagement européen dans la lutte contre le changement climatique, particulièrement dans la perspective de l’accord international qui devra être conclu en 2015 à Paris.

Les recommandations de la Commission européenne seront discutées lors du Sommet européen des 20 et 21 mars à Bruxelles.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014