Accès rapide :

Lancement de l’exposition "Nature : les 34 merveilles du monde" sur les grilles du ministère des Affaires étrangères - 27, rue de la Convention, 15ème (20 décembre 2013)

  • Image Diaporama - Photo : Fabien Chenel

    Photo : Fabien Chenel

  • Image Diaporama - Photo : Fabien Chenel

    Photo : Fabien Chenel

  • Image Diaporama - Photo : Fabien Chenel

    Photo : Fabien Chenel

  • Image Diaporama - Photo : Fabien Chenel

    Photo : Fabien Chenel

  • Image Diaporama - Photo : Fabien Chenel

    Photo : Fabien Chenel

  • Image Diaporama - Photo : Fabien Chenel

    Photo : Fabien Chenel

A l’initiative de Pascal Canfin, ministre délégué chargé du Développement, l’exposition "Nature : les 34 merveilles du monde" s’affiche sur les grilles du ministère des Affaires étrangères. Jusqu’au mois de mars 2014, ce tour du monde de la biodiversité présente au public un aperçu des actions de protection de la biodiversité conduites dans de nombreuses régions du monde. Cette exposition est le fruit d’une collaboration entre le magazine Terre Sauvage, la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et le Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques (CEPF) et avec le soutien de l’Agence Française de Développement (AFD).

La conservation de la biodiversité représente un enjeu considérable pour le développement dans les pays du Sud (alimentation, eau, santé, résilience au changement climatique…) mais aussi pour la France, seul pays au monde présent dans cinq « points chauds » de la biodiversité (Méditerranée, Madagascar et Océan Indien, Nouvelle Calédonie, Caraïbes, Polynésie-Micronésie). Avec l’aide du CEPF, plusieurs projets, mis en œuvre par le milieu associatif local ou régional sont engagés dans ces hauts lieux mondiaux de la biodiversité.

Depuis sa création en 2000, le CEPF joue un rôle de premier plan à l’échelle mondiale en permettant à la société civile de s’engager dans la conservation des milieux naturels en danger et en travaillant avec les communautés locales pour protéger les écosystèmes dont elles dépendent dans leur quotidien. Etant à la fois global et finançant des associations locales dans les pays en développement, ce programme est unique. Les 34 « points chauds » de la biodiversité sont en effet à la fois les zones les plus riches en matière de biodiversité mais aussi les plus menacées. Le CEPF a appuyé 1836 partenaires associatifs, engagé 165 millions de dollars qui ont permis de mobiliser 331 millions de dollars supplémentaires et de protéger 12,7 millions d’hectares d’espaces naturel. Au total, 21 millions d’hectares (soit l’équivalent du Portugal, de la Suisse, des Pays Bas et du Danemark réunis) ont bénéficié d’une meilleure gestion – en particulier dans des espaces agricoles – dans une soixantaine de pays.

La France est partenaire du Fonds depuis 2007, aux côtés du Japon, de la Commission européenne, de la Fondation Mac Arthur, de la Banque mondiale, du Fonds pour l’environnement mondial et de Conservation International. La France s’est engagée dans ce programme de développement et de conservation à travers une subvention de l’AFD.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014