Une énorme panne d’électricité entraîne la démission du ministre de l’Economie

Taïwan

Actualité
Taïwan | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
5 septembre 2017

Blackout à Taïwan. La capitale et plusieurs autres régions ont été touchées par une coupure d’électricité, affectant près de 7 millions de foyers. Cette panne, due à une erreur humaine, a également entraîné la démission du ministre de l’économie.

Avec des records de température dépassant les 40°C, la consommation d’électricité de Taïwan a explosé début août. D’après Taipower, l’énergéticien taiwanais, en raison de cette forte chaleur, la consommation d’électricité a culminé à 36,2 millions de kW au début du mois. Et, malgré un approvisionnement énergétique restreint, le gouvernement n’a pas rationné l’électricité. Par conséquent, l’alimentation électrique du pays a clignoté rouge, pour la troisième fois depuis le début de l’année, signalant des marges de réserve d’exploitation inférieures à 900,000 kilowatts. Mais, d’après le porte-parole du cabinet, Hsu Kuo-Yung, une alerte rouge représente simplement une faible marge de réserve d’exploitation. Et malgré les pénuries d’électricité, le gouvernement n’a pas jugé cette situation critique.

Le système de consommation d’électricité indique cinq niveaux d’alerte. L’alerte verte signale que les marges de réserve sont supérieures à 10%. L’alerte jaune signifie que les réserves sont comprises entre 6 et 10%. L’alerte orange signifie que les réserves sont en dessous de 6%, et l’alerte rouge signale que les réserves sont en dessous de 900,000 kW. Lorsque l’alerte noire clignote, cela signifie qu’elles sont tombées à moins de 500,000 kW, et qu’il est urgent de rationner l’électricité.

Les organismes publics ainsi que les organisations ont été tenues d’éteindre leurs systèmes de climatisation tous les jours de 13h à 15h, pendant cette période de forte chaleur. Mais cette mesure s’est finalement montrée insuffisante. Le mardi 15 août, une panne de courant s’est produite dans tout le pays, provoquant un déficit de 4,65 millions de kW et affectant près de 7 millions de ménages (soit un tiers de la population Taïwanaise). Lors d’une opération de maintenance, une erreur humaine a contraint les autorités à stopper la production de six générateurs de la plus grosse centrale en gaz naturel du pays, à Taoyuan.

Conséquence ? Des feux de signalisation coupés, des passagers du métro plongés dans le noir et des personnes bloquées dans des ascenseurs. Les trains, aéroports et autoroutes nationales n’ont subis aucun impact de cette panne de courant. Le système de défense national n’a pas non plus été affecté.

Le ministre de l’économie, Lee Chih-Kung, dont le portefeuille comprend la fourniture d’électricité, a assumé la responsabilité de cet incident, et a remis sa démission dans la foulée. Celle-ci a été acceptée par le premier ministre. La présidente a quant à elle souligné un réseau électrique trop fragile, et la nécessité de promouvoir la production décentralisée d’énergie verte, afin d’éviter qu’une seule panne paralyse l’ensemble de l’alimentation électrique du pays.

Taipower a déclaré que les foyers qui ont souffert de la coupure de courant verront une réduction compensatoire de leur facture d’électricité, à hauteur de 270 millions de dollars taiwanais.

Sources :

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE