Taïwan recule dans plusieurs classements universitaires internationaux

Taïwan

Actualité
Taïwan | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
29 septembre 2017

Taïwan continue de reculer dans plusieurs classements universitaires, dont celui du Times Higher Education qui voit National Taiwan University (NTU) perdre trois places, et celui du « Graduate Employability Rankings » de l’entreprise anglaise Quacquarelli Symonds.

Fondé en 2004, ce classement du Times Higher Education fournit chaque année une liste des meilleures universités mondiales, sur la base de 13 critères dans 5 catégories : l’enseignement, la recherche, la réputation académique, les partenariats à l’étranger et ressources financières.
Il regroupe chaque année un total de 1,000 universités présentes dans 77 pays. L’Université d’Oxford au Royaume Uni est en tête du classement, suivie de l’Université de Cambridge. En troisième place on retrouve l’Institut de Technologie de Californie (Caltech), puis vient l’Université de Stanford.
Et des 26 universités taiwanaises qui figurent au classement, NTU est la seule à figurer dans le top 200 des meilleures universités. Premier établissement taiwanais, il arrive à la 198ème place du classement, reculant ainsi de trois places. La National Tsing Hua University (NTHU) a également chuté dans le classement. Elle passe de la catégorie 251-300 à la catégorie 301-350. Plus loin dans le classement, on retrouve National Chiao Tung University (NCTU) et National Taiwan University of Science and Technology (NTUST), à la catégorie 401-500, et National Taiwan Normal University (NTNU) à la catégorie 501-600. Quant à Chang Gung University (NCKU), Kaohsiung Medical University (KMU), National Central University (NCU), National Sun Yat-sen University (NSYSU), National Yang Ming University (NYMU) et Taipei Medical University (TMU), elles appartiennent aux 600-800 meilleures universités. National Dong Hwa University (NDHU), National University of Tainan (NUTN) et National Taipei University (NTPU) font leur apparition dans le classement pour la première fois, mais en toute fin de celui-ci, dans la catégorie 800-1000.

Taïwan continue également de reculer dans le classement 2018 de l’entreprise anglaise Quacquarelli Symonds (QS), autre grand classement d’établissements d’enseignement supérieur du monde entier. Il recense et évalue les performances de 959 universités selon plusieurs critères : le nombre d’étudiants internationaux rapporté au nombre d’enseignants, le nombre total d’étudiants rapporté au nombre d’enseignants, la réputation académique, la réputation des employeurs, et la recherche.
Seules 7 universités taïwanaises apparaissent au classement « Graduate Employability Rankings 2018 » de QS, qui recense l’employabilité des étudiants à la sortie de l’université. NTU chute encore, passant de la 61ème position à la 110ème. Parmi les autres universités taïwanaises, seule National Chiao Tung University (NCTU) maintient sa position dans le classement. National Tsing Hua University (NTHU) passe de la catégorie 201-300 à la catégorie 301-500.

La compétitivité internationale des universités taïwanaises dépend du soutien financier du gouvernement, et sa capacité à attirer de brillants étudiants et des chercheurs professionnels. Or aujourd’hui le vrai problème réside dans le fait que les étudiants taïwanais partent étudier à l’étranger. Et cette « fuite des cerveaux » inquiète beaucoup Taiwan. Pour Lee Fang-jen, responsable Recherche & Développement de NTU, le pays devrait repenser sa stratégie universitaire, et concentrer ses efforts sur seulement quelques universités pour favoriser la concurrence entre celles-ci et encourager de meilleurs programmes de recherche. Les universités taïwanaises devraient également se réinventer, et créer de meilleurs environnements académiques, afin d’attirer plus d’étudiants talentueux.
En attendant, tandis que les universités taïwanaises baissent dans le classement, les universités chinoises sont en constante progression.

Sources :

Plus d’information :

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE