Taiwan co-organise un Hackathon sur l’open data en Asie

Taïwan

Actualité
Taïwan | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
5 septembre 2017

La dernière étape de l’Hackathon sur l’Open Data en Asie a eu lieu simultanément à Taïwan, au Japon, en Corée du Sud et en Thaïlande le 19 août 2017.

Lancé en 2015, cet évènement favorise la créativité numérique et une acculturation à l’open data. Il vise également à promouvoir l’ouverture des données publiques tout en développant la coopération scientifique et technologique entre pays Asiatiques. L’hackathon sur l’ouverture des données en Asie (« Asia Open Data Hackathon ») a ainsi permis à des équipes pluridisciplinaires de concevoir des applications à partir des données publiques.

A cette occasion, les différentes équipes engagées dans la compétition ont utilisé les données publiques disponibles dans leur pays respectif pour créer des applications innovantes permettant de relever de nombreux défis. Cette année, 20 équipes ont cherché des solutions à des problèmes liés à la sécurité sanitaire des aliments, à la transparence de la gestion gouvernementale, à la pauvreté et à la météorologie.

Cinq équipes Taïwanaises y ont participent. L’équipe Weather Disease utilise les données météorologiques afin d’évaluer les liens entre les changements climatiques et la propagation de la dengue, dans l’objectif de renforcer l’efficacité des mesures de prévention. Dans le but d’aider la population vieillissante du pays, l’équipe Botmax a conçu un chatbot (« chat » comme discussion en ligne et « bot » comme robot) – logiciel programmé pour simuler une conversation en langage naturel - visant à fournir aux aides-soignants des informations sur les services sociaux. L’équipe Koh a quant à elle créée une application qui géolocalise les régions de Taïwan qui manquent d’offres de soins aux personnes âgées. L’équipe Life Is Struggle a utilisé des données sur le réseau de distribution d’électricité Taïwanaise afin de concevoir des stratégies plus efficaces permettant de conserver l’électricité. Enfin, l’équipe The Lab Interdisciplinary a créé une plateforme en ligne facile d’utilisation qui fournit aux agriculteurs des informations sur les règlementations liées à l’utilisation des pesticides à travers le monde.

D’après le Bureau du Développement Industriel, des juges internationaux sélectionnent les deux meilleures équipes de chaque pays. La première reçoit un prix de 850 dollars américains (715 euros), et la deuxième un prix de 550 dollars américains (460 euros). Les lauréats seront récompensés lors du Sommet sur les données ouvertes en Asie-Pacifique qui se tiendra le 15 septembre à Taipei.

Sources :

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE