Taiwan au 9ème rang mondial pour les dépenses en R&D

Taïwan

Actualité
Taïwan | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
2 août 2017

Taiwan, avec 33.7 milliards de dollars américains de dépenses en R&D, se place au 9ème rang mondial en 2015. Et dépend encore beaucoup de la technologie fournie par les États Unis.

Les dépenses de recherche et développement (R&D) à Taïwan, ajustées en parité de pouvoir d’achat, étaient de 33.7 milliards de dollars américains (1000 milliards de dollars taïwanais) en 2015, en augmentation de 3.6% par rapport à 2014. D’après le ministère de la Comptabilité nationale et des Statistiques, Taïwan arrive ainsi en 9ème position parmi 42 États étudiés par l’Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE).
En 2015, ces dépenses en R&D – soit la dépense totale afférente aux travaux de R&D exécutés par l’ensemble des entreprises, instituts de recherche, laboratoires universitaires et publics, etc. – ont représenté 3.1% du PIB (produit intérieur brut), en augmentation de 6.1% sur les 5 dernières années. Sur ce critère, Taiwan se place en 13ème position sur les 42 Etats étudiés.
Au cours de cette période, la Slovaquie a affiché le taux d’augmentation annuel moyen le plus élevé, avec 18.2%, suivi de la Chine, avec 13.9%.
Les États-Unis ont quant à eux enregistré les plus importantes dépenses en R&D en 2015, avec 502.9 milliards de dollars américains (en augmentation de 4.9% par rapport à 2014), suivis par la Chine avec 408.8 milliards (en augmentation de 10.5%), puis par le Japon avec 170,1 milliards (en baisse de 0.3%).

En 2015, la technologie importée par Taïwan aurait coûtée de l’ordre de 160 milliards de dollars taïwanais (soit 4,5 milliards d’euros), en diminution de 1,9% par rapport à 2014.
Avec 124 milliards de dollars (3,5 milliards d’euros), les États-Unis représentent près de 80% de cette somme. La technologie importée du Japon par Taïwan représente près de 21 milliards de dollars taïwanais (594 millions d’euros), soit 13% de la technologie importée par Taïwan. Le Japon se positionne ainsi en seconde place ; derrière les États Unis.
Le secteur de l’électronique est le secteur le plus importé, représentant 87,4 milliards de dollars taïwanais (2,5 milliards d’euros), soit 54,6% des coûts totaux. L’industrie informatique et de l’optoélectronique (branche de l’électronique et de la photonique) représente, en termes de coûts, le second secteur le plus importé, avec 46,4 milliards de dollars taïwanais (soit 1,3 milliard d’euros), représentant 29% des coûts totaux.
Le Ministère a déclaré que la technologie exportée de Taïwan représentait un bénéfice de 36,2 milliards de dollars taiwanais (1 milliard d’euros), soit nettement moins que les coûts de la technologie importée.
La Chine et Hong-Kong sont les plus gros acheteurs de technologie Taïwanaise, avec des achats allant jusqu’à 12,7 milliards de dollars taiwanais (359 millions d’euros), soit 35% des revenus de la technologie exportée totale de Taïwan. Singapour arrive en seconde position avec 9,2 milliards de dollars taiwanais (260 millions d’euros).
La Chine est en effet friande de la technologie informatique taïwanaise, tandis que Singapour est plus intéressée par la technologie de gestion de l’électricité. Le secteur des composants électroniques locaux a connu le chiffre d’affaire le plus important des technologies importées à Taïwan, avec 12,7 milliards de dollars taiwanais (359 millions d’euros). Les étrangers sont les principaux acheteurs d’écrans plats, et d’ordinateurs, beaucoup moins chers ici. Ensuite vient le secteur de l’informatique et de l’optoélectronique, qui affiche le second chiffre d’affaire le plus important avec 6,9 milliards de dollars taiwanais (195 millions d’euros), en avance sur le secteur de l’équipement électrique qui n’a que 6,7 milliards de dollars taiwanais (189 millions d’euros), n’arrive qu’en troisième position.

Sources :

Rédacteur  : Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr - https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE