Taipei arrive en 5ème position dans le classement des villes les plus high-tech du monde

Taïwan

Actualité
Taïwan | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
5 septembre 2017

D’après le sondage réalisé par 2thinknow, Taipei arrive en 5ème position dans le classement des villes high-tech du monde, et en 1ère position en Asie. Elle surclasse ainsi ses concurrents, la Corée du Sud et Singapour. La capitale taïwanaise foisonne de sociétés de capital-risque et attire les géants connus dans la fabrication de PC (Asus, Acer, etc.).

Le nombre d’emplois liés au high-tech, les brevets technologiques déposés, le nombre de start-up établies dans la ville et de sociétés capital risque, la politique de la ville en matière d’innovation, le niveau d’utilisation des smartphones… Près de 10 critères ont permis de classer les 25 villes les plus à la pointe en matière de nouvelles technologies.

Les États-Unis conservent leur longueur d’avance, avec 7 villes dans le classement. San Francisco, ville centrale de la Silicon Valley, arrive sans surprise en tête. New-York arrive ensuite en seconde position (aucune autre métropole au monde ne dispose d’un plus grand nombre de bornes Wifi), Los-Angeles en 4ème position (la Cité des Anges se distingue comme un incontournable en matière de recherches novatrices), Boston en 7ème (berceau de grandes élites en biotechnologies et en robotique), suivis de Chicago (avec des emplois axés sur la nouvelle technologie), Dallas et Washington, qui compte plus de 1000 startups ! Leurs voisins Canadiens sont également bien représentés. Toronto arrive en 9ème position (grâce à sa forte croissance de startups et d’infrastructures novatrices), Vancouver en 14ème (baptisé la Silicon Valley du Nord) et Montréal en 18ème. Le Canada est très attractif, notamment grâce à son faible taux d’imposition, la présence d’universités spécialisées en nouvelles technologies, et son développement de la technologie portable et de la réalité virtuelle.

L’Europe est assez bien représentée. Londres arrive en troisième place (avec son grand projet de construction du Crossrail Project, la nouvelle ligne de métro, et son nombre important de startups) Stockholm en 13ème (la ville a su croiser la révolution numérique et environnementale et a la deuxième plus forte croissance du marché mondial pour les investissements en capital-risque), Amsterdam en 15ème (la ville rayonne par l’expansion des startups, l’efficience énergétique et la technologie financière), Berlin en 21ème (la capitale allemande est créative et innovante, avec une forte expansion du nombre de startups et des taux élevés d’investissement en capital-risque), Copenhague en 23ème (manque de startups mais compense avec sa planification urbaine innovante), et Barcelone en 24ème.

L’Asie est cette fois ci le continent le plus représenté, avec 8 villes, mais pas dans le haut du classement. Séoul, berceau de LG et de Samsung et métropole d’Asie du Sud-est la mieux classée, figure à la 6ème place. La ville a également déposé le plus grand nombre de brevets dans le monde. Singapour se place en 8ème position (avec un nombre élevé de programmeurs et de capital-risque et ses infrastructures high-tech) et Tokyo en 12ème (avec ses infrastructures révolutionnaires dans le secteur du transport, et ses taux d’investissement en capital-risque). Les villes Chinoises semblent bien loin dans ce classement, avec Beijing en 16ème position, Shanghai en 17ème (dont le Zhangjiang Hi-Tech Park se veut la Silicon Valley chinoise), Shenzhen en 20ème (avec un nombre de brevets déposés très important), et Hong-Kong en 22ème (la ville consacre son budget principalement en R&D et en innovation).

Quant à Paris, la Ville Lumière, elle ne figure bien évidemment pas dans le classement ! Et pour cause, entre autres, la piètre qualité de son réseau internet.

Sources :

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE