Succès du lancement de Formosat-5

Taïwan

Actualité
Taïwan | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil
5 septembre 2017

Formosat-5, premier satellite d’observation équipé d’un instrument de télédétection embarqué entièrement conçu à Taïwan, a été lancé avec succès le 24 août par SpaceX depuis la base militaire Vandenberg en Californie. Développé pendant six ans sous la houlette de l’Agence Spatiale Taïwanaise (NSPO), à Hsinchu, Formosat-5 prend le relai de Formosat-2.

Plus de 300 personnes ont assisté au lancement historique de Formosat-5 ce jeudi 24 août aux États-Unis. Parmi eux, le Ministre des Sciences et Technologies, Su Fong-Chin, le Président des Laboratoires de Recherche Appliquées, Yang Hung-duen, et le Président de l’Institut Américain de Taïwan, James Mortiarty. Su Fong-Chin a également profité de l’occasion pour exprimer son amitié envers les États-Unis, rappelant leur collaboration de longue date sur de nombreux programmes spatiaux.

Son lancement avait été repoussé à plusieurs reprises. Taïwan travaille en effet à la mise au point de ce satellite depuis six ans, et l’attente de sa mise en orbite a été d’autant plus grande que le lancement a été retardé de longs mois suite à l’explosion de la fusée Falcon 9 de la société SpaceX. Formosat-5 prend ainsi le relai de la mission d’observation de la terre, assurée jusque-là par le satellite formosat-2.

La NSPO a été créée depuis plus de deux décennies, mais c’est pourtant la première fois que l’organisation s’est fixée comme challenge la programmation, le développement et l’élaboration d’un programme spatial. C’est pourquoi le succès de Formosat-5 représente une étape significative du secteur aérospatial taiwanais. Ce satellite de 2,8 mètres de hauteur, 1,6 mètre de diamètre et de seulement 450 kg, transporte une charge utile incluant un instrument optique de télédétection développé par les laboratoires de recherche appliquée de Taïwan, ainsi qu’une onde ionosphérique avancée. En orbite autour de la Terre durant 5 ans, sa mission sera de fournir des données de surveillance pouvant être utilisées pour la sécurité nationale, mais également à des fins géopolitiques, scientifiques, ou encore académiques.
Cet exploit est le résultat de six années de travail acharné, en collaboration avec plus de 50 industries et instituts de recherche. Il aura également nécessité un investissement de 5,7 million de dollars taiwanais (163 millions d’euros).

La NSPO peut dès à présent s’occuper du lancement du lancement de son prochain satellite, Formosat-7, prévu pour l’année prochaine. Formosat-7 sera composé de 12 microsatellites de télédétection et recueillera principalement des données pour les prévisions météorologiques.

Sources :

Plus d’information :
National Spase Organization (NSPO) :
http://www.nspo.narl.org.tw/en2016/

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE