Les efforts pour développer le secteur de l’intelligence artificielle s’intensifient à Taiwan

Taïwan

Actualité
Taïwan | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques
7 juillet 2017

A Taiwan, le marché des technologies de l’intelligence artificielle (IA) est florissant. Le centre économique de l’ITRI (Industrial Technology Research Institute) de Taipei vient en effet d’organiser un symposium sur les technologies de l’IA et ses applications. Et les efforts pour développer ce marché s’intensifient avec l’annonce récente du projet d’un laboratoire en IA, le Taiwan AI Labs, une structure privée qui devrait voir le jour d’ici la fin de l’année, d’après le ministère des Sciences et Technologies.

Soutenu par le ministère des Affaires économiques de Taiwan, le congrès scientifique, qui s’est tenu le 26 juin, a attiré plus de 300 participants de l’industrie et du milieu universitaire, et rassemblé les experts des meilleures institutions du monde afin de partager leurs expériences sur la recherche et la création de startups spécialisées en IA. Parmi eux, le professeur Chuck Eesley de l’université de Stanford, qui a évoqué les principaux investissements en capital-risque, les offres publiques et les acquisitions récentes dans ces startups. En effet, nombre d’entre elles cherchent aujourd’hui à acquérir ces technologies et on observe une augmentation significative des investissements de la part des entreprises. Le professeur Eesley a également partagé son point de vue sur les opportunités commerciales futures liées aux applications de l’IA. D’après le directeur du centre économique de l’ITRI, Stephen Su, le secteur de l’IA a progressé à un rythme rapide cette année, en particulier dans les domaines tels que la reconnaissance d’images, la reconnaissance vocale et les diagnostics médicaux. Toujours selon lui, la taille du marché des technologies et des applications de l’IA dans le monde devrait croître et aider à diriger les secteurs de l’industrie et des services. Taiwan devra ainsi utiliser son expertise industrielle et ses technologies de l’information et de la communication, afin d’intégrer l’IA dans divers systèmes de services appliqués.
Le professeur Hsu Yung-Jen de l’Université Nationale de Taiwan (NTU) a déclaré lors de ce congrès que Taiwan a également besoin de développer les technologies de l’IA dans le but d’améliorer la collaboration entre l’homme et la machine ainsi que les interactions en temps réel, qui peuvent être utilisées dans des domaines tels que la fabrication intelligente.

Cela tombe bien, puisque le laboratoire Taiwan Al Labs devrait voir le jour d’ici la fin de l’année. Ce nouvel organisme de recherche aura pour mission de rassembler l’expertise et les ressources en IA des secteurs universitaire, public et privé. Il sera financé par des entreprises et investisseurs taiwanais, dont le fondateur de MediaTek, entreprise de semi-conducteurs, et sera dirigé par Ethan Fu, fondateur du système de bulletin électronique PTT et chercheur chez le géant Microsoft.
Le laboratoire s’appuiera sur la large expérience taiwanaise en matière informatique, ainsi que sur l’expertise locale croissante en matière de technologie logicielle. Il sera également soutenu financièrement par l’État, qui a décidé d’allouer 5 milliards de dollars taiwanais (144 millions d’euros) à la construction de serveurs pour l’IA, dans le cadre du programme d’investissement dans les infrastructures.
La ministre taiwanaise de l’économie numérique, Audrey Tang, a quant à elle décrit l’IA comme étant l’un des domaines technologiques émergents les plus importants. Elle a formulé l’espoir que ce nouveau laboratoire contribue à l’intégration des technologies de l’IA au sein des universités, organisations à but non lucratif et petites et moyennes entreprises.

Sources :

Rédacteurs  : Morgane Schuhmann & Emmanuelle Platzgummer (Bureau Français de Taipei)

PLAN DU SITE