L’ITRI et Oxford Instruments renforcent leur coopération dans les nouvelles technologies

Taïwan

Actualité
Taïwan | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
5 septembre 2017

L’Industrie de Recherche en Technologie Industrielle de Taïwan (ITRI) et Oxford Instruments, fournisseur anglais de nouvelles technologies et spécialiste des nanotechnologies, ont récemment décidé de renforcer leur coopération, en particulier dans le développement des technologies innovantes.

Ce n’est pas la première fois que les deux instituts travaillent ensemble. En 2006, ils ont développé la technologie LED (« Light Emitting Diode » : composant électronique diffusant de la lumière à partir du moment où il est alimenté par un courant électrique) à haute luminosité et haute puissance. Cette année, le vice-président de l’ITRI, Duaan Jia-Ruey, et le directeur financier d’Oxford Instruments, Adam Jaufurally, viennent de renforcer leur coopération en signant un protocole d’entente lors d’une cérémonie qui s’est tenue à Taipei. Les deux responsables ont promis d’étendre leur coopération au développement MEMS (microsystème électromécanique : microsystème comprenant un ou plusieurs éléments mécaniques, et utilisant l’électricité comme source d’énergie), au micro-LED (technologie qui reprend le principe des diodes actuelles, en les miniaturisant pour créer des ensembles de diodes rouges, vertes et bleues 100 fois plus petites, qui émettent leur propre lumière), à la photonique sur silicium (permettant de manipuler les photons et les électrons sur la même plateforme), et au développement d’autres composants optoélectroniques et semi-conducteurs.

Il est clair que l’ITRI possède les compétences recherchées par Oxford Instruments en matière de semi-conducteurs et d’optoélectronique. D’après Duaan, « les efforts conjoints des deux entités devraient favoriser la recherche en semi-conducteurs et accélérer la croissance économique dans les marchés émergents asiatiques, et plus particulièrement à Taïwan ».
En moins de vingt ans, Taïwan est devenu le troisième producteur mondial d’électronique, avec 36 milliards de dollars de chiffre d’affaires hors semi-conducteurs. Et aujourd’hui, le pays est contraint à une profonde mutation : il s’agit de concevoir des produits à fort contenu technologique et d’imposer sa marque sur les marchés étrangers. Dans ce cadre, le Ministère des Sciences et Technologies de Taïwan vient d’annoncer un programme sur 4 ans de 4 milliards de dollars taiwanais (110 millions d’euros), destiné à aider le secteur taiwanais des semi-conducteurs à mettre au point des technologies de fabrication de pointe et à former des spécialistes de l’intelligence artificielle.

Pour mener à bien leur nouvelle coopération, Duaan a déclaré qu’il augmenterait le nombre de ses employés au sein du département R&D de l’ITRI. Et Oxford Instruments organisera conjointement avec l’ITRI des cours de formation, faisant de l’institut Taïwanais une plateforme de recherche importante pour l’entreprise anglaise en Asie Pacifique.

Sources :

Plus d’information :

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE