L’Alliance Mondiale pour les Technologies Propres recueille deux initiatives taiwanaises

Taïwan

Actualité
Taïwan | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
29 septembre 2017

Il y a un an, Bertrand Piccard et André Borchberg ont réalisé un tour du monde à bord du Solar Impulse, cet avion qui se propulse uniquement à l’énergie solaire. L’Alliance Mondiale pour les Technologies Propres qu’ils ont créées, a recueilli deux solutions Taiwanaises permettant d’atteindre les objectifs du programme d’action en faveur du climat.

Lors du 21ème Congrès Mondial sur les Technologies de l’Information (WCIT), Bertrand Piccard a déclaré que « le but du projet est de démontrer qu’il est possible d’utiliser les énergies renouvelables et les nouvelles technologies, même dans des situations improbables ! » Et ainsi de promouvoir l’esprit innovant et pionnier, en particulier dans le domaine des énergies vertes. Ce qu’il faut en retenir, c’est que rien n’est impossible, il suffit de s’en donner les moyens. Aujourd’hui, pour la première fois, nous avons une fantastique conjoncture entre économie et écologie. Pourquoi ne pas en profiter pour protéger notre environnement de manière durable ?

Après de nombreux essais de vols, Piccard et Borshchberg ont parcouru le monde à bord du Solar Impulse en seulement 23 jours, traversant l’Asie, l’Océan Pacifique, les États-Unis, l’Océan Atlantique, la Méditerranée et le Moyen Orient.
Moins de 4 mois après leur retour, André et Bertrand ont créé l’Alliance Mondiale pour les Technologies Propres, à l’occasion de la COP22 à Marrakech. Cette initiative s’inscrit dans la vision selon laquelle les technologies propres peuvent accomplir l’impossible et offrir des solutions concrètes pour atteindre les objectifs du Programme d’action en faveur du climat. Elle prévoit de collecter 1000 solutions, qui seront présentées à la conférence des Nations-Unies sur le changement climatique qui aura lieu l’an prochain en Pologne.
Pour le moment, la fondation a recueilli 400 solutions – dont deux d’entreprises taïwanaises : le scooter électrique Gogoro et Sunnyfounder, une startup de crowdfunding dans laquelle les individus peuvent investir dans l’énergie photovoltaïque.

D’après Piccard, Taïwan a le potentiel pour promouvoir des changements favorables à l’environnement. La majeure partie de son énergie est importée, ses ressources naturelles seront bientôt épuisées, et le pays est aujourd’hui en plein débat sur le nucléaire.

Source :

Plus d’information :

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE