Essor des énergies renouvelables à Taïwan

Taïwan

Actualité
Taïwan | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
5 septembre 2017

Face au défi des changements climatiques et à la demande croissante en électricité, Taïwan travaille à la promotion des énergies renouvelables (EnR). Dans ce cadre, la présidente Tsai Ing-wen vient de présenter son programme national qui vise à accroître la part des EnR et à sortir progressivement du nucléaire. En voici quelques éléments.

Il s’agit d’un tournant radical pour ce pays. L’an dernier, notant la forte opposition de la population civile au regard de l’énergie nucléaire, Tsai Ing-wen avait réitéré l’engagement de son gouvernement de cesser de recourir à l’énergie nucléaire pour la production d’électricité d’ici 2025. Aujourd’hui, les EnR ne représentent que 5% des besoins énergétiques du pays. La présidente a appelé à porter cette part à 20% d’ici 2025, en développant essentiellement le photovoltaïque et l’éolien offshore.

Acer, constructeur informatique taiwanais, vient d’inaugurer une centrale solaire à Taoyuan. D’une capacité installée de 2,4 MW, elle sera capable de générer environ 3,52 millions de kilowattheures (kWh) par an, et permettra de réduire les émissions carbone de 1,820 tonnes par an. Et l’équivalent de la SNCF en France, Taiwan Railways Administration (TRA), a annoncé que des panneaux solaires seraient bientôt installés à Pingting. D’après TRA, ce projet devrait générer au moins 5 millions de kWh, ainsi qu’un revenu de 36 millions de dollars taiwanais (1 million d’euros) au cours des 20 prochaines années. Il aidera également à réduire les émissions de CO2 du pays d’environ 2,645 tonnes par an.

Il y a un an, le Vice-ministre des Affaires Économiques, Yang Wei-Fu, annonçait l’intention du gouvernement taiwanais de mettre en place d’avantage de parcs éoliens offshore dans le but d’augmenter la capacité de 3 GW d’ici 2025. Et les choses avancent dans ce secteur. D’après Swancor Renewable, le développeur du premier parc éolien offshore de Taïwan, situé au large du comté de Miaoli, celui-ci a généré 6,5 MW depuis le lancement des opérations commerciales en avril. Et sa capacité devrait atteindre 120 MW d’ici 2019. Ce projet fait partie de l’objectif du gouvernement d’installer 1000 éoliennes d’ici 2030 et de produire 4 GW d’électricité à partir de l’éolien offshore. Outre Swancor Renewable, la plus grande entreprise énergétique Danoise, Dong Energy, développe également 4 sites éoliens offshore dans la région de Changhua, d’une capacité de 2 GW. D’après Matthias Bausenwein, directeur général de DONG Energy Asie-Pacifique, « l’éolien offshore sera un élément clé du futur mix énergétique de Taïwan, et ce projet est une étape importante du déploiement des EnR dans le pays ».

Le gouvernement s’est également fixé un objectif très ambitieux pour la production d’électricité de l’île de Penghu, au large des côtes sud-ouest de Taïwan : 100% d’énergie verte d’ici 2025. Entre 2017 et 2020, pour la première phase de cette transition énergétique, L’État entend investir 21 milliards de dollars taiwanais (580 million d’euros), ce qui devrait permettre à Penghu de produire la moitié de son électricité à partir d’EnR d’ici 2020, et ainsi de viser les 100% d’ici 2025.

Sources :

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE