Electricité éolienne : un plan de développement approuvé

Taïwan

Actualité
Taïwan | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
7 juillet 2017

Taïwan a promis de sortir du nucléaire, et mise sur les énergies renouvelables. Dans ce contexte, un plan de développement vient d’être approuvé, visant à porter la capacité installée d’origine éolienne à 4,2 GW d’ici 2020.

Taïwan est une île qui dépend en grande partie de l’énergie importée (entre 97 et 99%). L’administration de Tsai Ing-Wen, qui a pris ses fonctions de présidente en mai 2016, a promis de sortir du nucléaire, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre de 50% d’ici à 2030, par rapport aux niveaux de 2005, conformément aux engagements internationaux. En effet, bien que tenu à l’écart de l’accord de paris sur le climat car exclu de l’ONU, Taïwan n’en a pas moins fixé des objectifs ambitieux de réduction des émissions de CO2.
Pour remplacer les 16% de l’électricité actuellement générée par le nucléaire, le gouvernement mise sur les renouvelables, et plus particulièrement l’éolien et le photovoltaïque. L’objectif est de porter la part des renouvelables dans la production électrique à 20% d’ici 2025. Dans ce contexte, un plan de développement de l’électricité éolienne vient d’être approuvé. Il vise à porter la capacité installée à 4,2 gigawatts (GW) d’ici 2025, avec une production d’électricité d’origine solaire atteignant 14 milliards de kilowatts-heures par an, permettant de réduire les émissions de CO2 de 7,1 millions de tonnes. D’ici 2020, l’objectif est donc d’ajouter 652 mégawatts (MW) à la production éolienne et de porter la capacité éolienne installée à 1 334 MW, selon le ministère de l’Économie.
Et ce n’est pas tout. La technologie éolienne intéresse fortement les autorités taïwanaises. Par conséquent, le premier ministre a appelé les entreprises étrangères à investir dans le secteur de l’éolien offshore à Taïwan, rappelant tout le potentiel de l’ile, avec une capacité estimée à 8 GW, et des sites éolien parmi les meilleurs au monde.
Ces différents projets devraient permettre la création de 10 000 emplois et des investissements à hauteur de 613,5 milliards de dollars taïwanais (17,7 milliards d’euros). Affaire à suivre.

Source :

Rédacteurs : Morgane Schuhmann & Emmanuelle Platzgummer (Bureau Français de Taipei)

PLAN DU SITE