Des scientifiques Taiwanais découvrent une molécule efficace contre la maladie d’Alzheimer

Taïwan

Actualité
Taïwan | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques
7 juillet 2017

La maladie d’Alzheimer fait l’objet de multiples recherches à travers le monde. Un groupe de chercheurs taïwanais serait aujourd’hui en passe de prouver l’efficacité d’une molécule miracle contre cette affection du cerveau dite « neuro-dégénérative ».

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), plus de 36 millions de personnes seraient aujourd’hui atteintes de démence dans le monde, et la plupart d’entre elles sont touchées par la maladie d’Alzheimer. Cette maladie résulte d’un processus pathologique spécifique entraînant la mort de cellules et la dégradation de tissus cérébraux, provoquant la formation de plaques dans le cerveau, et altérant le fonctionnement des neurones et a fortiori des capacités cognitives comme la mémoire. En raison du vieillissement de la population, ce chiffre devrait même doubler d’ici 2030 si aucun traitement n’est découvert. A l’heure d’aujourd’hui, plusieurs laboratoires mènent des essais cliniques sur plusieurs molécules. Et une équipe de chercheurs de l’université nationale Cheng Kung (CNKU) de la ville de Tainan vient tout juste de prouver l’efficacité d’une protéine de doigt de zinc dans le rétablissement de la perte de la mémoire.
L’équipe de chercheurs est dirigée par Chang Nan-Shan, directeur de l’institut de médecine moléculaire, de Sze Chun-I, directeur du département de biologie cellulaire et d’anatomie, et de Kuo Yu-min, professeur. Ils ont découvert au cours de leur recherche que la protéine de zinc Zfra est capable de bloquer l’enzyme responsable de la formation de plaques dans le cerveau. Son efficacité a d’ailleurs été prouvée dans le cadre d’une expérience au cours de laquelle des souris ont reçu chaque semaine une injection de petites doses de cette protéine. Au bout d’un mois, 50% des plaques de leurs cerveaux avaient disparues, et leur mémoire semblait revenir.
Véritable percée dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer ? Rien n’est moins sûr, il lui reste un long chemin à parcourir. Le développement d’un nouveau médicament coûtera beaucoup d’argent, et il faudrait que les compagnies pharmaceutiques internationales s’investissent afin que des essais cliniques puissent être entrepris le plus rapidement possible. En attendant, les résultats de cette étude sont disponibles, et ont été publiés en ligne dans la revue “Alzheimer’s & Dementia : Translational Research & Clinical Interventions”, le journal américain de l’Association pour Alzheimer.

Source :

Rédacteurs  : Morgane Schuhmann & Emmanuelle Platzgummer (Bureau Français de Taipei)

PLAN DU SITE