Compétitivité économique : resserrer les liens entre la recherche universitaire et l’industrie

Taïwan

Actualité
Taïwan | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
29 septembre 2017

Le Ministre des Sciences et Technologies, Chen Liang-gee, a lancé le « Global Research and Industry Alliance » (GLORIA), projet qui vise à resserrer les liens entre la recherche universitaire et l’industrie.

L’économie de Taïwan est la 15ème la plus compétitive dans le monde, d’après le Rapport 2017-2018 sur la compétitivité mondial du Forum économique mondial. Ce résultat démontre la nécessité d’accélérer les efforts de transformation économique tels que le Plan de développement des infrastructures d’avenir visant à construire les infrastructures dont Taïwan aura besoin au cours des 30 prochaines années.
D’après Chen Liang-gee, ministre des Sciences et Technologies, « le pôle de recherche universitaire taiwanais est excellent, mais ne permet pas aux industries nationales de se moderniser pour combler le fossé avec l’industrie ». Selon lui, il est regrettable que les universités taïwanaises ne disposent pas d’un centre international de Recherche et Développement (R&D). Pour établir ce projet, le ministre s’est inspiré de ce qui se fait aux États-Unis, notamment au Massachusetts Institute of Technology (MIT) et à l’université de Stanford, qui collaborent étroitement avec les entreprises. En effet, la meilleure façon de financer la recherche universitaire, c’est de développer des solutions pour les entreprises.
Dans ce cadre, le projet « Global Research and Industry Alliance » (GLORIA), vise à rassembler plus de 200 entreprises avec un fonds de 4 milliards de dollars taiwanais (soit 111 millions d’euros) afin que les universités attirent près de 4,000 industriels.
D’après le ministre, le programme a déjà reçu des demandes de 16 universités dans le domaine de l’intelligence artificielle, des énergies renouvelables, de la fintech – nouvelle industrie qui déploie la technologie pour améliorer les activités financières - et de l’agriculture biologique.

Sources :

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE