Premiers pas slovaques en direction des contrats « postdocs »

Slovaquie

Actualité
Slovaquie | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
25 août 2016

L’Université Technique Slovaque s’est donnée pour priorité de soutenir les jeunes scientifiques slovaques en misant sur l’ouverture de contrats postdoctoraux (contrats de recherche à court terme destiné aux chercheurs titulaires d’un doctorat). Bien que très répandus à l’étranger, les postdocs ne sont pas reconnus par la législation slovaque.

Illust: Doctorante. Crédits, 51.8 ko, 384x257
Doctorante. Crédits : Ecole polytechnique Université Paris Saclay.
Ecole polytechnique Université Paris Saclay.

L’Université Technique Slovaque a misé sur l’ouverture de contrats postdoctoraux pour soutenir ses jeunes chercheurs. Selon Robert Redhammer, recteur de l’Université Technique Slovaque, « nous avons ouvert un certain nombre de postdocs parce que nous voulons retenir les jeunes scientifiques talentueux dans notre université et rajeunir les équipes scientifiques de manière générale. En Slovaquie nous devrions nous concentrer sur la valorisation de l’excellence scientifique, en particulier chez les jeunes, nous concentrer sur la qualité plutôt que sur la quantité ».

Ces postdocs ont été ouverts dans des domaines de recherche de pointe bénéficiant d’équipements de qualité. Les post-doctorants travaillent dans le cadre de projets européens ou au sein des nouveaux parcs universitaires scientifiques slovaques. Leurs recherches sont principalement orientées vers le développement de technologies intelligentes ou sur des projets qui mettent en avant des partenariats publics privés. Parmi les sujets de postdocs actuels, on peut citer l’étude de technologies innovantes pour le traitement des eaux usées, la recherche d’algorithmes d’optimisation pour les ordinateurs, la conception de matériaux et d’acier plus performants, le développement de nouvelles structures électroniques pour le diagnostic médical, etc.

Illust: LULI. Crédits : (...), 64.6 ko, 384x257
LULI. Crédits : Ecole polytechnique Université Paris Saclay.
Ecole polytechnique Université Paris Saclay

Bien que très répandus à l’étranger, les contrats postdoctoraux ne sont pas reconnus par la législation slovaque. Il est donc difficile d’obtenir un soutien financier ou juridique par ce biais. Les postdocs sont aujourd’hui financés sur les fonds propres de l’université, des provisions destinées au financement structurel de la recherche.

Soutenue par plusieurs universités, l’Association Slovaque des Doctorants se bat depuis plusieurs années auprès du Ministère Slovaque de l’Education pour faire reconnaitre le statut et le financement du contrat postdoctoral dans la législation slovaque. Pour Veronika Trstianska, présidente de l’association, les contrats postdoctoraux sont d’une importance capitale pour les jeunes chercheurs. « Plusieurs universités slovaques avisées ont décidé d’ouvrir des contrats postdoctoraux et c’est une bonne chose. La durée d’un doctorat est trop courte pour produire un travail scientifique solide, en particulier lorsque les doctorants ont d’autres fonctions, telles que l’enseignement. Les postdocs donnent l’opportunité aux jeunes chercheurs de consolider leur production scientifique et d’acquérir de l’expérience et des contacts supplémentaires. »


Sources :

Rédactrice

Marie-Flore Michel, Chargée de mission pour la Coopération Scientifique, Ambassade de France en Slovaquie.
Contact : marie-flore.michel [a] diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE