Innovation et organisation de la Recherche à Singapour

Singapour

Rapport
Singapour | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques
5 septembre 2016

Singapour est devenu un territoire attractif pour mener des activités de R&D, l’innovation est favorisée par l’écosystème dynamique regroupant les différents acteurs depuis les laboratoires de recherche, les entreprises, les académiques jusqu’aux agences de financements et institutions publiques. Les autorités sont fortement volontaristes en matière de politique d’innovation et émettent le plan quinquennal RIE donnant les axes stratégiques principaux à suivre (injectant 19 milliards de dollars singapouriens jusqu’à 2020).

Présentation du paysage

La République de Singapour, née en 1965 s’étend sur un territoire d’environ 720 km² pour 5,40 millions d’habitants. La Cité-état est devenue un acteur commercial incontournable et l’un des pays les plus attractifs du monde pour la recherche et l’innovation. Cette position, est le fruit d’une action soutenue de la part du gouvernement singapourien en faveur du développement de la recherche et de l’innovation à Singapour, grâce à la création d’infrastructures de recherche, d’une formation de qualité, d’une politique d’investissement incitative et d’une implication forte du secteur privé dans l’ensemble du processus d’innovation.

Singapour est tributaire de nombreuses contraintes géographiques, de ressources naturelles marginales, et d’un espace terrestre très limité. L’innovation constitue ainsi pour le gouvernement une « ressource » stratégique, afin de pallier ces déficits naturels.

Illust: Figure 1 - chiffres, 74.8 ko, 727x452
Figure 1 - chiffres généraux et Innovation à Singapour
Service de coopération scientifique - Ambassade de France à Singapour

Structure gouvernementale

En matière de R&D et d’innovation, l’organisation décisionnelle est stratifiée et coordonnée, comme le présente la figure 2 ci-après. La première strate, directement liée au cabinet du premier ministre, est composée des trois grands ministères ainsi que de la National Research Foundation (NRF).

La NRF, directement rattachée au cabinet du premier ministre de Singapour, est la principale agence de financement de la recherche. Elle est pilotée par le Research Innovation & Enterprise Council (RIEC), constitué de la plupart des ministres et de personnalités internationales prestigieuses, qui est une instance consultative pour la définition des orientations de la recherche à Singapour, directement dépendante du premier ministre.

La NRF définit et finance les orientations et les axes stratégiques en matière de R&D et d’innovation, de la création des centres d’excellence, de laboratoires communs entre les entités singapouriennes et les meilleures institutions étrangères, et de l’attribution de bourses d’excellence via des appels à projets tels que les National Innovation Challenge (NIC), ou les White Space.

Le Ministry Of Education (MOE) a pour ambition de déployer un enseignement prestigieux et une recherche d’excellence dans les universités. La recherche dans les universités et les établissements d’enseignement supérieur est financée grâce à l’appel à projets Academic Research Fund (AcRF).

Illust: Figure 2 - Structur, 137.7 ko, 711x365
Figure 2 - Structure gouvernementale
Service de coopération scientifique - Ambassade de France à Singapour

Le Ministry Of Health (MOH) met l’accent sur la recherche scientifique et la santé dans le but de piloter la recherche fondamentale afin d’améliorer la santé humaine, et d’accroître les capacités de recherche translationnelle et clinique des hôpitaux publics et des institutions de recherche.

Des subventions de recherche de la santé publique, décernées par le MOH, encouragent les chercheurs à travailler sur des thèmes stratégiques de recherche ayant un impact majeur en santé publique . Cette supervision du développement et de l’avancement de la recherche médicale à Singapour s’effectue notamment via le National Medical Research Council (NMRC). Ce dernier gère des fonds pour le développement de programmes de recherche, grâce en particulier à des financements de recherche compétitifs pour des projets individuels et en accord avec les questions majeures de santé publique posées par le MOH et le Biomedical Sciences Executive Committee (BMS Exco ).

Au sein de la strate dépendante des ministères, l’Agency for Science, Technology and Research (A*STAR) occupe une position spéciale puisqu’elle est à la fois agence de financement dépendante du Ministry of Trade and Industry (MTI) et centre de recherche via sa vingtaine d’instituts de recherche. Son objectif est de mettre en œuvre les orientations stratégiques contenues dans les plans stratégiques du RIEC, via en particulier ses deux départements : le Biomedical Research Council (BMRC) et le Science and Engineering Research Council (SERC). Deux autres agences ont un rôle de coordination des actions menées avec le secteur privé : l’Economic Development Board (EDB) qui est chargé de faciliter les investissements des organismes étrangers, et Standard, Productivity and Innovation Board (SPRING) qui assure le soutien aux petites et moyennes entreprises. 

Illust: Figure 3 - Efforts, 71.2 ko, 727x325
Figure 3 - Efforts de R&D et Education
Service de coopération scientifique - Ambassade de France à Singapour

Politique gouvernementale

Les priorités de Singapour sont guidées par son paysage économique et industriel, et par ses contraintes géographiques et géopolitiques. Les autorités sont fortement volontaristes en matière de politique d’innovation : s’il n’existe pas de ministère dédié aux sciences ou à l’innovation à Singapour, le Cabinet du Premier ministre est directement associé à la formulation de plans stratégiques. Les priorités sont définies par divers comités ou conseils, en premier lieu le RIEC qui détermine les grands axes de financement de la recherche et pilote la stratégie de la NRF. L’état est commanditaire, tous les 5 ans environ, d’un plan stratégique qui dessine les grandes directions des domaines prioritaires et des financements futurs.

Le premier de ces « National Technology Plans » a été mis en œuvre dès 1991 (figure 4). Cette commande est opérée via le RIEC. Une durée de 2 ans est consacrée à la réflexion et la planification de ce plan, avec l’aide d’experts locaux et internationaux, du public et du privé, et en collaboration avec les agences gouvernementales économiques.

Le nouveau plan qui rentre en vigueur est le RIE2020 qui définit la stratégie nationale de financement de la recherche, et couvre la période 2016-2020. Doté d’un budget de 19 Mds SGD sur cinq ans (contre 16,1 Mds SGD pour le programme précédent, soit en augmentation de +18%).

[Pour en savoir plus sur le plan RIE2020, cliquez-ici]

Illust: Figure 4 - Evolution, 33.7 ko, 767x441
Figure 4 - Evolution des plans de soutien à la Recherche
Service de coopération scientifique - Ambassade de France à Singapour

— 
Autres articles à lire :
1 - Ecosystème de la Recherche et de l’Innovation à Singapour
2 - A*STAR (Agence pour la Science, la Technologie et la Recherche) : Accélérer l’innovation
3 - Coopération Scientifique - Le Programme Merlion fête ses 10 ans
4 - Nouveau plan quinquennal RIE 2020 (Research, Innovation and Enterprise)
5 - La recherche biomédicale à Singapour (fiche thématique)

— 
Rédacteur :
Antoine de Marassé – Chargé de mission scientifique (Sciences de l’Ingénieur) – Institut Français Singapour – Ambassade de France – antoine.demarasse chez ambafrance-sg.org

PLAN DU SITE