Royal Society : coopération scientifique internationale dans un contexte de Brexit

Royaume-Uni

Actualité
Royaume-Uni | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
21 mars 2017

Une réunion a été organisée par la Royal Society, lundi 27 février 2017, à Londres, en compagnie de plusieurs diplomates, en particulier des conseillers scientifiques en ambassades. A cette occasion, les activités menées par cette institution pour favoriser la collaboration scientifique internationale dans un contexte de Brexit ont été présentées.

Dans sa présentation, Dr Julie Maxton, Executive Director de la Royal Society, a rappelé la dimension internationale de la recherche britannique. Environ 16% du personnel universitaire du Royaume-Uni provient d’autres pays de l’UE ; la moitié des étudiants de troisième cycle universitaire (postgraduate research students) sont étrangers, dont 14% vient de l’UE.

Trois rapportsont été publiés par la Royal Society en 2016 (avant et après le référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne) sur les liens entre la recherche britannique et l’Union européenne. Les thèmes abordés sont les suivants : financements, mobilités et collaborations, réglementations et politique.

Les représentants de la Royal Society ont répondu aux questions de la salle, notamment face aux inquiétudes sur l’avenir des chercheurs venant de pays de l’UE et travaillant au Royaume-Uni. Les points suivants ont été soulignés : l’importance du renforcement du réseau scientifique à l’international et le rôle de conseil mené par cette institution dans un contexte de négociations politiques.
La Royal Society est un acteur clé, très inséré dans le tissu R&D international.

Elle est membre de l’European Academies Science Advisory Council (EASAC), qui regroupe des académies de sciences des Etats membres de l’Union européenne, ainsi que de l’All European Academies (ALLEA) rassemblant des sociétés savantes en Europe.

Pour en savoir plus : Science and the EU : meeting the London diplomatic community, 1 March 2017 by Laura Wilton, Senior Policy Adviser

Rédactrice : Stéphanie Dos Santos, attachée scientifique adjointe, ambassade de France au Royaume-Uni.

PLAN DU SITE