Méthode d’observation de machines moléculaires

Pologne

Actualité
Pologne | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
29 août 2017

La découverte des machines moléculaires a été récompensée en 2016 par le prix Nobel de Chimie (Jean-Pierre Sauvage, Sir J. Fraser Stoddart et Bernard "Ben" Feringa). Elles avaient alors été étudiées grâce à des observations indirectes en raison de leur taille nanoscopique.

Bartosz Krajnik, chercheur à l’Université Polytechnique de Poznan, a mis en place un dispositif d’observation direct de ces machines qui a fait l’objet d’une publication dans le Journal of the American Chemical Society. Il a attaché aux machines moléculaires des marqueurs fluorescents pour pouvoir observer la position des molécules. En utilisant une méthode, dite de defocusing, il a aussi pu déterminer leur orientation et donc leur mouvement de rotation.

L’étape suivante est d’augmenter la fréquence des images captées par cette nouvelle technique d’observation pour pouvoir vérifier l’hypothèse que l’ensemble des machines moléculaires tournent selon une seule direction.

Pour aller plus loin :
And yet they move ! The movement of synthetic molecular motors can be seen under the microscope, PAP, 03/07/2017 - http://scienceinpoland.pap.pl/en/news/news,414792,and-yet-they-move-the-movement-of-synthetic-molecular-motors-can-be-seen-under-the-microscope.html
Defocused Imaging of UV-Driven Surface-Bound Molecular Motors, Journal of the American Chemical Society, 12/06/2017 - http://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/jacs.7b02758

Rédacteur :
Antonin BORGNON, Chargé de Mission Scientifique à Varsovie, antonin.borgnon[a]diplomatie.gouv.fr

Ambassade de France en Pologne - science.varsovie-amba [a] diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE