Les doyens des facultés, pivot du financement de la recherche aux Pays-Bas

Pays-Bas

Actualité
Pays-Bas | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
26 juin 2017

L’Institut Rathenau a publié un rapport analysant le financement de la recherche dans les universités néerlandaises. Ce rapport souligne le rôle des facultés vis-à-vis de la mise en œuvre des orientations politiques nationales et du financement des universités.

Le rapport « Spinning plates. Funding streams and prioritisation in Dutch university research », publié en mai 2017 par l’Institut Rathenau, s’intéresse au financement des universités néerlandaises. L’objectif de l’étude est de comprendre comment la recherche est financée aux Pays-Bas et comment les priorités nationales impactent les choix des universités en matière de positionnement stratégique et de financement.

Selon l’Institut Rathenau, les discussions sur le financement de la recherche tendent à ignorer les facultés alors que ce sont elles, et non pas les universités, qui mettent en œuvre les politiques publiques et les priorités nationales en matière de recherche et innovation. Au sein de ces facultés, les doyens ont un rôle crucial à jouer. Ainsi, l’Institut observe que les modalités de financement de la recherche varient autant entre les disciplines qu’entre les facultés d’une même discipline.

Par ailleurs, l’Institut Rathenau propose un nouveau cadre théorique pour l’analyse du financement des universités néerlandaises. Au lieu de distinguer entre financement gouvernemental direct, financement gouvernemental indirect et autres sources de financement, l’Institut propose d’analyser les financements selon deux axes : leur origine (publique ou privée) et leurs règles d’attribution (directe ou compétitive).

L’Institut Rathenau est un think tank néerlandais rattaché à la KNAW (Koninklijke Nederlandse Akademie van Wetenschappen - Académie royale néerlandaise des arts et des sciences) et financé par le Ministère de l’Education et de la Recherche. L’Institut a pour mission d’étudier les évolutions dans le domaine de la science et de la technologie, d’en identifier les conséquences pour la société et les politiques publiques et de conseiller les personnes impliquées dans les processus de décision dans ces domaines.

Pour en savoir plus et lire le rapport : Institut Rathenau, mai 2017, « Spinning plates : funding streams and prioritisation in Dutch university research »

Rédacteur : Emilie Baffie, emilie.baffie[at]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE