Faits et chiffres

Norvège

Rapport
Norvège | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
7 septembre 2017

Quelques chiffres et informations sur l’état de la recherche en Norvège !

En chiffres

Les dépenses de la Norvège en R&D s’élevaient à 7 milliards de dollars en 2015, représentant 1,93 % du PIB du pays. En France, la DIRD s’élevait à 2,24% du PIB en 2014.
La Norvège compte 30 826 chercheurs et 5000 doctorants, dont 38% sont étrangers et 48% sont des femmes.
57,1 % des publications norvégiennes sont co-signées avec des partenaires internationaux. La France est le 7e pays partenaire de la Norvège avec environ 7,8% des co-publications.
L’effort de recherche est soutenu par une forte participation financière du secteur privé : 43,1 %, La participation de l’Etat compte pour 45,9%.

Organisation

La Norvège a défini 6 domaines prioritaires :
1. Mers et océans
2. Climat, environnement et énergies renouvelables
3. Renouvellement du secteur public et amélioration de la sécurité sociale et des services de santé
4. Technologies du futur
5. Innovation industrielle
6. Développement de groupes académiques leaders au niveau mondial.

Pour cela, la Norvège se dote de plusieurs outils. Outre ses programmes thématiques, le Conseil Norvégien de la Recherche a mis en place plusieurs schémas de financement spécifiques pour rendre la recherche norvégienne compétitive à l’international :

  • Les Centre d’excellence norvégiens (SSF) sont destinés à financer sur le long-terme des projets de pointe en recherche fondamentale lien. La Norvège en compte actuellement 13.
  • Les Centres d’innovation basés sur la recherche (SFI), en coopération avec des entreprises. lien. Les SFI sont actuellement au nombre de 24.
  • Les Centres de recherche sur les énergies respectueuses de l’environnement (FME) se concentrent sur des questions spécifiques dans le domaine de l’énergie. lien. Les FME sont actuellement au nombre de 8.

Les dépenses de R&D sont réalisées pour moitié dans le secteur industriel (plus de 3 milliards de dollars) et pour moitié dans la recherche académique (environ 2 M pour le secteur universitaire et 1,5 M pour les instituts de recherche). Le reste est utilisé dans la recherche hospitalière.

Participation À l’échelle européenne

La Norvège participe aux programmes européens de recherche via Horizon 2020, la plateforme principale pour les collaborations internationales. Elle reçoit 1,8% des allocations totales H2020 et participe à 4,7% des projets financés.
Elle finance également des projets de recherche par des bourses EEA à hauteur de 1,3 milliards d’euros pour la période 2014-2021.

Autres liens

Financement de la recherche en France

Sources

Fiche Recherche Norvège, Campus France, juillet 2017
Research in Norway, Facts and Figures, The Research Council of Norway

Rédactrice : Camille Crapart

PLAN DU SITE