Vers une première étude clinique sur l’application de cellules iPS dans le traitement d’insuffisance coronarienne

Japon

Actualité
Japon | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Médecine individualisée
27 juillet 2017

Illust: Shéma des principales, 280.6 ko, 800x350
Shéma des principales étapes du protocole prévu pour traiter les cardiopathies ischémiques par la technique iPS.
(Source : The Japan News)

Le professeur Yoshiki Sawa et ses collègues de l’Université d’Osaka ont annoncé leur projet d’utiliser des cellules iPS, provenant de la biobanque du iPS Cell Center Research and Application de l’Université de Kyoto, pour une étude clinique visant 3 patients atteints de cardiopathie ischémique, une maladie coronarienne qui se manifeste par un ensemble de troubles causés par l’insuffisance d’apport en oxygène au muscle cardiaque.

Initialement prélevées sur des donneurs dont le profil immunologique est proche des patients receveurs, afin de limiter le risque de réactions de rejets, les cellules iPS se développeront en cardiomyocytes et seront cultivées de façon à former une couche de cellules qui sera finalement implantée dans le myocarde.

Contrairement à de précédentes expériences utilisant des cellules musculaires prélevées sur des patients, la technique iPS permettra d’obtenir des cellules identiques à celles du muscle cardiaque et donc garantir une meilleure efficacité notamment concernant les maladies cardiaques sévères.

Si le projet est validé, l’étude clinique verra le jour au premier semestre de l’année 2018.

Source : The Japan News, http://the-japan-news.com/news/article/0003833829

Rédaction : Thibaut Dutruel, ch.mission.sdv chez ambafrance-jp.org

PLAN DU SITE