Le RIKEN investit dans un super-ordinateur dédié à l’Intelligence Artificielle

Japon

Brève
Japon | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
8 mars 2017

Le RIKEN (Rikagaku Kenkyusho ou Institut de recherche scientifique) et l’entreprise Fujitsu ont annoncé au début du mois une collaboration dans les domaines des calculateurs haute-performance et de l’intelligence artificielle.

Le 6 mars, l’entreprise Fujitsu a annoncé avoir reçu la commande par le RIKEN d’un super-ordinateur dédié à l’intelligence artificielle. Cet appareil, qui aurait une capacité de calcul estimée à 4 petaflops (1015 floating operations par seconde), serait le plus puissant dédié au deep learning.

C’est le RIKEN Center for Advanced Intelligence Project qui utilisera la plateforme du système qui devrait être mise en ligne à partir d’avril 2017. Des chercheurs de Fujitsu se joindront aux équipes de recherche en soutien sur la R&D et les aspects opérationnels.

Les principaux sujets de recherche porteront sur le développement de technologies ou de techniques pour la médecine régénératrice, l’industrie, les soins dédiés aux populations âgées, l’entretien des infrastructures et la gestion de catastrophes naturelles. L’ensemble de ces sujets s’inscrit dans une volonté plus globale au Japon – dont le gouvernement est à l’origine - de mettre à profit l’intelligence artificielle pour la résolution de problèmes de société.

Mais le système est aussi destiné à traiter un autre type de problèmes aux frontières des capacités actuelles du deep learning. Il s’agit de situations où des éléments imprévus apparaissent. Pour les technologies de deep learning, dont les capacités reposent sur la mémorisation et l’analyse massives de scénarios passés, le traitement de situations inédites est particulièrement difficile. Les équipes du RIKEN et de Fujitsu ont l’intention de dépasser ces limites.

Fujitsu prévoit d’investir environ 2 milliards de yens dans ce nouveau projet sur cinq ans. En collaboration avec le RIKEN, il est prévu de rassembler une équipe de 50 chercheurs et ingénieurs. Les deux organisations espèrent obtenir un produit basé sur cette intelligence artificielle nouvelle génération dans les trois à cinq ans à venir.

En termes de « hardware », le système sera composé de deux types de serveurs, NVIDIA DGX-1 et FUJITSU PRIMERGY RX2530 M2, et d’un système de stockage haute-performance. Il sera hébergé dans un datacenter ultra-sécurisé de Fujitsu à Yokohama.

Sources
Site Officiel de Fujitsu
Japan Today : "Fujitsu to build RIKEN’s ’Deep learning system’"
Nikkei Asian Review : "Fujitsu envisions AI that thinks outside the box"

Rédacteur
Emma-Louise SCAPPATICCI – ch.mission.stic[at]ambafrance-jp.org

PLAN DU SITE