Japon : des assistants de conduite intelligents pour plus de sécurité au volant

Japon

Brève
Japon | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
10 juillet 2017

Les constructeurs automobiles japonais se livrent à une véritable compétition afin de développer des solutions toujours plus intelligentes pour améliorer la sécurité de la conduite de leurs véhicules.

Les constructeurs automobiles japonais investissent massivement dans la recherche en intelligence artificielle. Au Japon, des navettes autonomes commencent à être testées dans certaines zones bien définies. Mais avant de réaliser un véhicule 100% autonome, les grands industriels cherchent à plus court terme à implanter dans leurs nouveaux modèles des assistants de conduite intelligents. Ces systèmes reposent sur l’intelligence artificielle mais requièrent encore la présence active d’un individu au volant.

Mitsubishi Motors a présenté récemment son assistant de conduite intelligent, Risa, à l’occasion d’un forum à Yokohama en mai 2017 sur l’ingénierie automobile. Risa a la particularité de fonctionner en « binôme » avec un robot Pepper (Softbank Robotics) qui lui communique des informations personnalisées sur le conducteur et son entourage depuis leur domicile. Grâce à des caméras, le système est aussi capable de mesurer le niveau de fatigue et de concentration du conducteur et émet les recommandations adéquates.

Toyota Motor de son côté a développé Concept-i, un assistant qui peut également, grâce à un ensemble de capteurs et de caméras, évaluer le risque de somnolence du conducteur et lui suggérer si besoin est de passer en mode autonome. Si une situation dangereuse se présente, Concept-i est en mesure de rectifier automatiquement la trajectoire du véhicule.

Toyota envisage de plus de développer un système d’aide à la conduite mettant en œuvre des technologies de réalité augmentée (AR). C’est aussi le cas de Mazda Motor. Les systèmes envisagés projetteraient des informations sur le pare-brise au niveau du champ de vision du conducteur, qui n’aurait plus à détourner le regard de la route pour les consulter sur le tableau de bord traditionnel. Ce type de système verrait l’ajout de fonctionnalités pour la sûreté de la conduite.

Avant l’avènement des véhicules autonomes au Japon, l’intelligence artificielle peut déjà apporter un niveau de sécurité et de sophistication supplémentaire aux véhicules actuels ou qui seront disponibles à court terme sur le marché.

Sources
Nikkei Asian Review, "Automakers race to develop AI driver assistance systems"
Nikkei Asian Review, "The AR windshield of the future due by the end of the year"

Rédacteur
Emma-Louise SCAPPATICCI – ch.mission.ntv[at]ambafrance-jp.org

PLAN DU SITE