Fujitsu et l’AIST collaborent pour construire le super-ordinateur le plus puissant du Japon

Japon

Brève
Japon | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
12 octobre 2017

L’entreprise Fujitsu a reçu du National Institute of Advanced Industrial Science and Technology (AIST) la commande d’un ordinateur haute performance d’une capacité de 550 pétaflops, ce qui en ferait le plus puissant du Japon.

Ce calculateur sera hébergé sur le nouveau centre de recherche dédié à l’intelligence artificielle de l’AIST qui est en cours de construction sur le campus de l’Université de Tokyo de la préfecture de Chiba. Il servira à accélérer la recherche dans le domaine de l’intelligence artificielle pour développer de nouvelles technologies et applications pratiques.

Le système sera composé de 1088 serveurs PRIMERGY CX2570 M4 montés dans des serveurs à nœuds multiples de type PRIMERGY CX400 M4. Chaque serveur comprendra deux processeurs Intel Xeon Gold, pour un total de 2176 processeurs, quatre cartes graphiques NVIDIA Tesla V100 ainsi qu’un système de stockage local de type Intel SSD DC P4600 basé sur le standard NVM Express. Du côté de la partie logicielle, elle sera fournie par Fujitsu Laboratories.

Pour maintenir une température d’exploitation optimale, la méthode de refroidissement par circulation d’eau chaude, ou hot water cooling, a été choisie notamment pour les économies d’énergie significatives qu’elle permet.

La vitesse maximale théorique avancée est de 550 pétaflops (1015 opérations en virgule flottante par seconde), et de 37 pétaflops en exploitation régulière ce qui aurait placé cet ordinateur en troisième place du Top500 et en première place au Japon s’il avait été évalué en 2017.

Il sera mis en exploitation au cours de l’année fiscale 2018, qui débute en Avril au Japon.

Sources
Site Officiel de Fujitsu, “Fujitsu Receives Order for Japan’s Fastest Supercomputer System for AI Applications”
Nikkei Asian Review, “Fujitsu to build world-class AI supercomputer”

Mots-clés
High performance computing, supercomputer, artificial intelligence, AI, Japan, Fujitsu, AIST

Rédacteur
Emma-Louise SCAPPATICCI – ch.mission.ntv[at]ambafrance-jp.org

PLAN DU SITE