Comment les circuits de notre mémoire évitent-ils la surchauffe ?

Japon

Japon | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
5 mai 2017

L’hippocampe est une structure de notre cerveau qui joue un rôle dans la formation de certains types de mémoires, notamment spatiale et épisodique. Bien qu’elle soit étudiée depuis un certain temps, l’organisation de ce réseau reste mal connue et certaines connaissances sont même remises en cause par les dernières découvertes.

Cet ensemble de zones hautement inter-connectées a besoin de trouver le juste milieu entre un état excité et un état plus calme afin de pouvoir organiser chaque souvenir. La région CA2 de l’hippocampe, longtemps laissée en marge des recherches en neurosciences, est désormais connue pour jouer ce rôle régulateur.

Une étude menée récemment par des chercheurs du RIKEN Brain Science Institute (BSI) et des chercheurs de l’Université Paris Descartes (Brain Physiology Lab, UMR 8118) apportent davantage d’informations concernant le rôle de cette région CA2 notamment à travers son réseau.

En utilisant des souris présentant un dysfonctionnement temporaire ou permanent de la région CA2, les chercheurs ont stimulé cette région par technique d’optogénétique et ont observé que la transmission de ce signal résultait en une inhibition des autres zones, particulièrement dans la région CA3.

Ils sont ensuite allés plus loin en bloquant la voie de signalisation provenant de la région CA2 grâce à une toxine et ont noté un état d’hyper-excitabilité à l’intérieur de la zone CA3.

Ces résultats montrent le rôle important joué par la région CA2 dans le contrôle et la régulation de l’activité neuronale au sein du réseau de l’hippocampe, empêchant ainsi d’atteindre un état d’excitation qui serait pathologique. Pour ce faire, la transmission d’un signal inhibiteur vers la région CA3 est primordiale.

D’autres expériences seront nécessaires pour déterminer ensuite à quel point la perturbation de ce réseau peut affecter la mémoire chez la souris et obtenir à terme, une meilleure compréhension des mécanismes de l’apprentissage et de l’acquisition de la mémoire.

Pour en savoir plus : Boehringer R, et al. Chronic loss of CA2 transmission leads to hippocampal hyperexcitability. Neuron, 2017.

Rédaction : Thibaut Dutruel, ch.mission.sdv chez ambafrance-jp.org

PLAN DU SITE