Au Japon, l’utilisation de l’internet des objets se généralise

Japon

Brève
Japon | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
25 août 2017

L’annonce par de grands groupes de télécommunications japonais du lancement en 2018 d’offres de service ciblées sur l’IoT est révélatrice des progrès de cette technologie au Japon dans tous les secteurs, aussi bien chez les industriels que chez les particuliers.

Les trois principaux opérateurs de télécommunications japonais, KDDI, Softbank et NTT Docomo, ont annoncé leur projet de lancer leurs offres de service IoT à l’horizon 2018. Elles proposeront des vitesses de communication bien plus basses que celles à destination des smartphones, justifiées par les systèmes ciblés par ces nouveaux services : des capteurs, transmetteurs et autres systèmes miniaturisés peu consommateurs d’énergie.

La compagnie Kyocera a déjà lancé une filière dans ce secteur en Février dernier qui s’appuie sur l’exploitation de la technologie de l’entreprise française SigFox.

Du côté des industriels, l’entreprise Komatsu a introduit un système d’optimisation sur ses chantiers de construction afin de surveiller l’état des équipements employés. D’autres entreprises prévoient de mettre en place ce type de système mettant à profit les technologies à bas coût de l’IoT afin d’optimiser leurs chaînes de production ou leurs activités logistiques.

A destination des particuliers, les fournisseurs de gaz et d’eau prévoient d’automatiser les relevés de compteurs grâce à l’internet des objets, réduisant ainsi les coûts et les besoins en personnel, de plus en plus difficiles à pourvoir.

Sources
Nikkei Asian Review, "Japan’s 3 big mobile carriers to launch IoT services in 2018"

Rédacteur
Emma-Louise SCAPPATICCI – ch.mission.ntv[at]ambafrance-jp.org

PLAN DU SITE