L’Italie s’engage dans la cybersécurité

Italie

Actualité
Italie | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
3 mars 2017

Le gouvernement italien crée un "Comité national pour la recherche en cybersécurité" qui réunit nombre d’acteurs actifs dans le domaine dans le but de concevoir un système national qui puisse être plus solide face aux attaques et coopérer avec d’autres plateformes sur la scène nationale et internationale.

Le "Comité national pour la recherche en cybersécurité" a été officiellement lancé à Rome, le 21 février 2017, et regroupe des représentants du CNR, Conseil National des Recherches et du CINI, Consortium Interuniversitaire National pour l’Informatique. Le Comité est présidé par Roberto Baldoni, directeur du Laboratoire national de cybersécurité. La signature de l’accord s’est déroulée en présence du préfet Alessandro Pansa, directeur général du Département des informations pour la sécurité de la République de la Présidence du Conseil des Ministres. Ce nouveau comité est ouvert à tous les établissements de recherche italiens et supportera la stratégie nationale de cybersécurité. En outre, le CIRS (Comité interministériel pour la Sécurité de la République), un organe de consultation, proposition et délibération sur l’orientation et les objectifs généraux de la politique de l’information pour la sécurité, a vu dernièrement s’accroître ses pouvoirs car il pourra désormais émettre des directives pour augmenter le niveau national de sécurité informatique.

Parmi les finalités très ambitieuses du nouveau comité, on peut signaler la création d’un écosystème national plus solide pour contraster les attaques et les risques sur Internet, la volonté de créer une prise de conscience majeure de la population par rapport aux dangers du Web, la collaboration avec des organismes analogues à l’étranger. En outre, le nouveau comité aura un rôle de coordinateur des différents acteurs du secteur, comme les universités et les centres de recherche, afin de renforcer le système de sécurité.

Le CINI rassemble quant à lui 44 universités publiques italiennes et, avec le Laboratoire national de cybersécurité, compte plus de 300 chercheurs dans le domaine. De son côté, le CNR a lancé un projet cybersécurité qui implique plus de 100 chercheurs.

Ce comité voit le jour à un moment où l’accès à Internet a totalement changé les relations dans tous les domaines. A l’heure actuelle, la communauté internationale est à la fois dépendante du cyberspace et vulnérable aux nombreuses attaques de la part des hackers qui provoquent une perte de la confidentialité des données personnelles et un danger considérable pour l’intérêt national.

Source : www.cnr.it/it/comunicato-stampa/7300/nasce-il-comitato-nazionale-per-la-ricerca-in-cybersecurity

Rédacteur : Chiara Pellegrino, chiara.pellegrino[a]institutfrancais.it

PLAN DU SITE