Une nouvelle méthode pour prévenir les épidémies de polio

Israël

Actualité
Israël | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
10 mai 2017

En avril dernier, un groupe de chercheurs dirigé par Yakir Berchenko de l’Université Ben Gourion du Néguev, a présenté une nouvelle méthode de détection afin de prédire l’apparition d’épidémie de polio.

La poliomyélite est une maladie infectieuse causée par le poliovirus sauvage. Cette maladie induit une dégradation du système nerveux conduisant à une paralysie et pouvant entrainer la mort si elle affecte les voies respiratoires. Aucun traitement n’existe concernant cette maladie mais la vaccination reste le meilleur moyen de stopper la progression du virus de la polio sauvage.

Dans leur étude publiée le 29 mars dernier dans « Science Translational Medicine », les chercheurs expliquent que l’association de données épidémiologiques de 2013 (dernière épidémie de polio sauvage en Israël) à une surveillance environnementale a permis de mettre au point des outils puissants pour réaliser une surveillance efficace. Ils permettraient de détecter très tôt les premiers signes d’infections et donc de limiter la propagation du virus de la polio sauvage.

Malgré l’éradication de la poliomyélite dans la plupart des pays, le risque majeur reste la contagion du virus par un pays endémique vers un pays jusque-là épargné. La détection est un des outils les plus puissants permettant de contrecarrer la propagation des maladies virales en mettant rapidement en place des campagnes de vaccination.

Source : « Estimation of polio infection prevalence from environmental surveillance data. » Yakir Berchenko, Yossi Manor, Laurence S. Freedman, Ehud Kaliner, Itamar Grotto, Ella Mendelson, Amit Huppert. Science Translational Medicine. 29 mars 2017 http://stm.sciencemag.org/content/9/383/eaaf6786

Rédacteur : Henri-Baptiste Marjault, doctorant à l’Université hébraïque de Jérusalem

PLAN DU SITE