Accès rapide :

Identifier un vol de smartphone en 14 secondes

Israël

Actualité
Israël | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
2 mars 2017

En 2013 aux Etats-Unis, 3.1 millions de personnes ont été victimes de vols de smartphones et 68% d’entre elles n’ont jamais récupéré la totalité des informations que contenait leur appareil. Afin de limiter les dégâts, des chercheurs de l’Université Ben Gurion du Néguev ont développé une méthode permettant de repérer un vol en un temps record.

Chaque jour, nous passons en moyenne près de 5 heures les yeux rivés sur notre smartphone ! Pendant tout ce temps, un nombre considérable d’informations confidentielles est stocké sur notre appareil. Ce dernier est verrouillé par un code, direz-vous… Cependant, ces codes sont souvent facilement déchiffrables et, en cas de vol, vos informations risquent fortement d’être accessibles.

Des chercheurs de l’Université Ben Gourion du Néguev, dont notamment Liron Ben Kimon, sous la supervision de Pr Bracha Shapira, Pr Lior Rokach et Yisroel Mirsky, ont effectué un suivi de vingt personnes durant deux semaines afin de caractériser la façon de chacun à « toucher » l’écran de son smartphone : à quel endroit l’utilisateur touche l’écran, avec quelle partie du doigt, quelle intensité, etc. Ces caractéristiques ont été mesurées de façon indépendante en fonction des applications du smartphone, étant donné que l’utilisation de l’écran varie selon l’application utilisée. Le modèle a également filtré les touchers accidentels de l’écran pour ne tenir compte que des touchers rapprochés dans le temps. En utilisant l’ensemble de ces données, les chercheurs ont pu identifier un usager étranger en moins de 14 secondes ou encore en moins de 35 pressions sur l’écran (sachant qu’une personne touche en moyenne 35 fois l’écran en 13.8 secondes). Il est fort probable qu’un voleur ait besoin au minimum de ce laps de temps pour atteindre des informations confidentielles sur un téléphone inconnu.

Ces recherches ont été publiées alors que se déroulait le congrès Cybertech à Tel Aviv du 30 janvier au 2 février 2017. Cet événement annuel international, le deuxième plus important dans son genre à l’échelle mondiale, présente des stratégies et solutions en réponse aux nouveaux défis liés à la cybersécrutité. Il regroupe des dirigeants de la cyber industrie, entrepreneurs, start-up, ainsi que des membres de différentes équipes gouvernementales.

Sources : http://in.bgu.ac.il/en/Pages/news/smartphone%20thieves.aspx
Rédacteur : Tirtsa Ackermann, doctorante à l’Université hébraïque de Jérusalem

PLAN DU SITE